Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
11 mars 2015

Stop au racisme dans le foot : Israël hors de la FIFA !

(English text below)

Une vaste campagne pour demander à la FIFA (Fédération internationale de Football) d’expulser Israël, tant que cet Etat pratique l’apartheid, le nettoyage ethnique, le massacre de populations, la destruction des stades de football palestiniens, ainsi que la persécution, voire l’assassinat des footballeurs palestiniens, est lancée au niveau international. Nous vous appelons à y participer.

style='float:left; width:310px;'> type="image/jpeg">JPEGIl est en effet important de rappeler aux membres de la FIFA, qui seront réunis en congrès annuel à Zürich, les 28 et 29 mai prochain, que leur propre règlement interdit le racisme et l’apartheid, et qu’en acceptant d’intégrer Israël dans les compétitions internationales, ils encouragent l’occupation, la colonisation, et tous les crimes de guerre commis par Israël à l’encontre du peuple palestinien.

Comme pour l’Afrique du Sud de l’apartheid, qui a été exclue de la FIFA en 1976, il ne faut pas permettre à Israël de blanchir ses crimes et de donner une image de pays démocratique et normal, en lui faisant l’honneur de participer aux championnats sportifs internationaux.

C’est l’image du foot tout entier qui est salie, si un Etat qui se conduit de la sorte, et depuis si longtemps, est récompensé au lieu d’être sanctionné.

  • Il est donc important que nous soyons très nombreux à envoyer ce message aux membres de la FIFA qui vont se réunir prochainement, afin qu’ils sachent que des millions de personnes dans le monde souhaitent que le FOOTBALL reste LIBRE et non entaché de racisme et de crimes.

Vous trouverez au bas de la lettre ci-dessous, non seulement ses premiers signataires, dont des opposants israéliens, mais aussi un aperçu des crimes commis par I’occupant israélien contre le football palestinien.

(coordonnées complètes de la FIFA ci-dessous)

  • Les associations, syndicats, collectifs et comité qui souhaitent ajouter leur signature sont bienvenus de le faire en écrivant à StopracismeFIFA gmail.com
  • LETTRE A LA FIFA

Cher Président Blatter, chers Délégués,

Le 16 juin 1976, des millions d’hommes et de femmes de la majorité noire du pays, ainsi que d’autres groupes ethniques opprimés d’Afrique du Sud, saluèrent avec joie une décision de la FIFA, réunie en congrès à Montréal, qui devait conduire à l’effondrement du honteux système d’apartheid.

Par 9 voix contre 1, en effet, la direction de la FIFA décida l’expulsion de l’Afrique du Sud, mettant fin à 15 longues années de manœuvres dilatoires initiées par Sir Stanley Rous, au cours desquelles le régime de l’apartheid exerça une brutalité redoublée, assassinant des milliers de personnes, y compris de nombreux enfants.

Pourtant, des personnalités sud-africaines telles que Nelson Mandela, l’Archevêque et Prix Nobel de la Paix Desmond Tutu, ou encore l’ancien ministre Ronnie Kasrils, qui toutes ont eu à connaître des méfaits de ce régime, ont estimé que l’apartheid israélien est pire encore que ne le fut l’apartheid sud-africain.

Pendant 7 semaines, en juillet et août 2014, l’armée israélienne a assassiné pas moins de 2.200 Palestiniens , dont 538 enfants, de jour comme de nuit ; elle en a mutilé des milliers d’autres, et détruit des dizaines de milliers de logements. Même dans ses menées les plus sanguinaires, comme les tristement célèbres tueries de Soweto, l’apartheid sud-africain n’avait pas approché, tant s’en faut, de telles « performances ».

Et ce n’est pas à vous, Monsieur le Président et Chers Délégués, qu’on rappellera que ce sont précisément les massacres de Soweto qui avaient conduit la FIFA, en 1976, à se décider à bannir l’Afrique du Sud des rangs de votre organisation.

Israël ne cesse de démolir, en toute illégalité, des maisons, des écoles, des hôpitaux, des puits, des oliveraies, et de chasser les Palestiniens des terres qui les ont vu naître. L’entreprise de nettoyage ethnique se poursuit depuis 67 ans maintenant.

Comme vous le savez, Israël a ciblé, assassiné, blessé et emprisonné de nombreux footballeurs palestiniens, qui se voient régulièrement interdire toute possibilité de déplacement, à l’intérieur comme à l’extérieur de la Palestine occupée, que ce soit pour leur entraînement ou pour des compétitions. De même, l’armée israélienne a détruit plusieurs stades de football de manière répétée ; et bien entendu, supporters et spectateurs se voient empêchés de se déplacer pour assister à des matches.

Le football, dans l’Afrique du Sud de l’apartheid, était soumis lui aussi à une série de règles racistes et discriminatoires. Mais on n’y trouvait pas ce système d’attaque organisée par Israël contre les joueurs, les dirigeants sportifs, les installations et les supporters, tel qu’on l’observe aujourd’hui en Palestine occupée.

Ci-joint, en annexe de la présente, une liste, loin d’être exhaustive, des atteintes israéliennes au monde du football palestinien.

C’est pourquoi nous vous demandons d’appliquer les règles de la FIFA, qui interdisent le racisme en son sein, exigent le Fair Play et ne peuvent admettre qu’un de ses propres membres les foule aux pieds sans souiller l’image et la réputation de la communauté mondiale du football.

En l’absence de sanctions, Israël ne mettra pas fin à ses agissements criminels. La « récompense » accordée à Israël, à qui fut confiée l’organisation de la phase finale du championnat Under 21 de l’UEFA en 2013, a provoqué une indignation largement justifiée ; c’est dans ce contexte que l’UEFA a renoncé à l’idée de sélectionner Israël comme co-organisateur du championnat 2020 de l’UEFA, suite aux nombreuses protestations venues d’Europe à l’annonce de ce projet.

L’Etat d’Israël encadre l’Association de Football israélienne (IFA), et l’utilise pour faire apparaître Israël sous un jour positif, comme un pays démocratique où les athlètes palestiniens sous occupation auraient des droits égaux, un mensonge que l’IFA n’a jamais dénoncé. La participation illimitée d’Israël dans des compétitions internationales et son adhésion à la FIFA envoient un message problématique d’acceptation de sa politique et récompensent implicitement sa politique criminelle. Le fait qu’Israël est responsable d’une politique d’apartheid, de colonisation et d’épuration ethnique, n’est pas contestable. Des experts de l’ONU l’affirment. Or, la Convention internationale contre l’Apartheid dans le sport, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en décembre 1985, stipule : « Les relations sportives avec un quelconque pays qui pratique l’apartheid dans le sport tolèrent et renforcent l’apartheid. »

Il n’y a pas que l’Association Palestinienne du Football qui vous demande d’exclure l’apartheid israélien de la FIFA. De nombreux hommes et femmes de conscience, partout dans le monde, y compris des Israéliens épouvantés par les actes criminels de leur propre Etat, et qui ne voient pas d’autre moyen que des sanctions pour mettre fin à l’occupation, vous le demandent.

Rappelons enfin que l’équipe nationale de Palestine est mise dans l’incapacité d’organiser des compétitions sur son propre sol, en raison des nombreux check-points militaires israéliens qui empêchent les joueurs de circuler, ainsi que du blocus de Gaza.

Mais sa résistance à l’adversité reste intacte : en dépit de tous les obstacles, et de l’interdiction faite par Israël à plusieurs de ses joueurs de voyager, cette équipe a réussi la performance de se qualifier pour la phase finale de l’Asia Cup en 2015 en Australie.

N’oublions pas non plus que c’est précisément l’abolition de l’apartheid qui a ouvert la voie au développement glorieux du football sud-africain : réintégrée dans la FIFA en 1992, l’Afrique du Sud organise la 1ère coupe du continent, en 1996, et remporte le trophée devant Nelson Mandela et 80.000 spectateurs enthousiastes.

Alors, Cher Président Blatter, chers Délégués, vous vous honorerez en respectant les règles de la FIFA et en montrant au monde votre souci d’équité et votre refus du racisme. Le monde du Football ne doit pas se tenir à l’écart du droit et de la justice.

Nous nous tenons pour notre part à votre disposition pour vous rencontrer, et pouvoir ainsi vous exposer plus en détail la monstrueuse réalité du sort réservé par les dirigeants israéliens au football palestinien.

Dans l’attente, nous vous prions de recevoir, Cher Monsieur Blatter, Chers Délégués, l’assurance de notre considération.

Liste très partielle des exactions israéliennes concernant le football palestinien :

  • L’apartheid appliqué au football se traduit par l’incarcération sans jugement ni même mise en examen de membres de l’équipe nationale palestinienne : tel fut le sort de Mahmoud Sarsak, torturé et détenu pendant près de trois ans, avant que le Président de la FIFA Sepp Blatter intervienne et contribue à sa libération. Mais l’UEFA, dont Israël est toujours membre, ne leva pas le petit doigt. Mahmoud Sarsak était l’enfant chéri de la bande de Gaza. Surnommé « le Lionel Messi palestinien », ses talents le promettaient à un avenir brillant. Mais après trois ans de traitements inhumains et la grève de la faim de 92 jours qui permit d’attirer l’attention internationale sur son sort, il a été obligé de renoncer à toute perspective de jouer comme professionnel.
  • Omar Abu Rouis, gardien de but de l’équipe palestinienne olympique, ainsi que Mohammed Nimr, joueur de football dans le club de Al Amari à Ramallah, emprisonnés sans inculpation ni jugement en février 2012 .
  • En septembre 2014, Farouk Assi, arbitre international de football accrédité auprès de la FIFA, est arrêté à un check-point de l’armée d’occupation à Beit Leghia (entre Jérusalem et Ramallah, Cisjordanie), menotté, aveuglé par un bandeau, alors qu’il allait arbitrer un match semi-pro à Jéricho. (Vidéo disponible)
  • En novembre 2012, l’armée israélienne abat un garçon de 13 ans, Ahmad Abou Daqqa, alors qu’il jouait au football.
  • Le 31 janvier 2014, des soldats tirent pas moins de 11 balles dans les jambes des jeunes footballeurs Jawhar Nasser Jahwar, 19 ans, et Adam Abd ak Raouf Halabiya, 17 ans. Ils ne pourront plus jamais jouer.
  • Le 10 mars 2014, l’armée blesse mortellement le footballeur Saji Darwish.
  • Le 16 juillet 2014, quatre enfants qui jouaient au football sur la plage de Gaza, sont assassinés par un tir de missile israélien, sous les yeux des correspondants de presse du monde entier.
  • Le 17 juillet, toujours à Gaza, trois enfants de moins de dix ans sont fauchés par des tirs israéliens alors qu’ils jouaient au foot sur la terrasse de leur maison
  • Le 30 juillet, le commentateur de football le plus connu de Palestine, Ahmed Zaqout, 49 ans, trouve la mort dans le bombardement de sa maison, en pleine nuit.
  • Le 8 août 2014, Mohammad Ahmad al-Qatari et Uday Caber, deux footballeurs âgés de 20 ans, sont également tués.
  • Le stade national a été bombardé et détruit à plusieurs reprises.
  • Le club Islami, à Qalquilya, a été fermé
  • Le 25 novembre 2014, les bureaux de l’Association Palestinienne de Football sont attaqués

PREMIERS SIGNATAIRES :

Ronnie Kasrils (South Africa)

Ken Loach (UK)

Susan Abulhawa (USA)

Larissa Sansour (UK)

Carlos Latuff (Brazil)

PREMIÈRES ORGANISATIONS SIGNATAIRES :

Football Against Apartheid (UK)

Red Card Israeli Racism (UK)

Innovative Minds (Inminds UK)

Jews for Peace for Palestinians (UK)

BDS Switzerland

BDS Zurich (Switzerland)

BDS Berne (Switzerland)

Collectif Urgence Palestine (Switzerland)

Action Palestine Unil-EPFL (Switzerland)

Gauche Anticapitaliste (Switzerland)

Association Suisse-Palestine (ASP) (Gesellschaft Schweiz-Palästina) (Switzerland)

Action Palestine Unil-EPFL (Switzerland)

Le GREEN (Groupe des étudiants en ethnologie de Neuchâtel - Switzerland)

Codepink (USA)

Palestine Solidarity Committee/ISM-Seattle (USA

Seattle Mideast Awareness Campaign (USA)

Coalition to Stop $30 Billion to Israel (USA)

Coalition to Stop $30 Billion to Israel (USA)

Friends of Sabeel, Albuquerque (USA)

US Campaign to End the Israeli Occupation

BIAC (Boycott Israel Apartheid Campaign) (Vancouver - Canada)

BDS-Vancouver (Canada)

Canada-Palestine Association (Canada)

Voice of Palestine (Canada)

SPHR-UBC (Solidarity with Palestinians’ Human Rights, University of British Columbia- Canada)

Independent Jewish Voices Canada

United Front (South Africa)

Farid Esack (BDS South Africa)

Palestine Solidarity Campaign (South Africa)

Canadian Arabs and Jews for a Just Peace, (Halifax, Nova Scotia, Canada)

Groupe Martin Luther King asbl (Congo)

Boycott from Within (Israel)

Israeli Committee Against House Demolitions (ICAHD- Israel)

Alurdun Tuqate’ / Jordan BDS

Palestina Solidariteit (Plateforme de solidarité avec la Palestine en Flandre) (Belgium)

BDS Belgium

Comité Verviers Palestine (Belgium)

Mouvement Citoyen Palestine (Belgium)

Association Belgo-Palestinienne de Liège (Belgium)

Bruxelles Panthères (Belgium)

La coordination des femmes citoyennes (Belgium)

La Coordination Namuroise belgo-palestinienne (Belgium)

Comité pour une Paix Juste au Proche-Orient (CPJPO - Luxembourg)

European Campaign against the Siege of Gaza

BDS Maroc

Jeunesse ADI (justice et bienfaisance Maroc)

Union Nationale des Etudiants du Maroc

Instance estudiantine Marocaine des affaires de la Oumma

Instance Marocaine de soutien aux causes de la Oumma

Fédération Marocaine des Droits Humains

Jeunesse du PJD (Parti Justice et Développement - Maroc)

Initiative étudiante contre la normalisation et l’agression sioniste (Maroc)

Union de la jeunesse pour Jérusalem (Maroc)

Fondation associative pour le développement durable (Maroc)

Organisation des Filles de la Renaissance (Maroc)

Section féminine de "Justice et Spiritualité" (Maroc)

L’Alliance mondiale des organisations des jeunes et des étudiants soutenant Al Quds et la Palestine

Solidaridad con Palestina (Uruguay)

Presencia Latinoamericana Consejo pro-Bolivia en Europa

BDS Columbia

FEDERACION PALESTINA DE CHILE

Asociación Salvadoreña Palestina

Australian Friends of Palestine (Australia)

BDS Adelaïde (Australia)

Kia Ora Gaza (New Zealand)

Forum Palestina (Italia)

Comitato per non dimenticare Sabra e Chatila (Italia)

Comitato per non dimenticare il diritto al ritorno (Italia)

Palestina Rossa (Italia)

Comitato con la Palestina nel cuore (ROMA- Italia)

BDS Italia

Lokomotiv Flegrea (Équipe de football de la région de Naples - Italia)

Invictapalestina (Italia)

BDS Berlin (Germany)

BDS Austria

Boykot Israel Denmark

SPORT INTERNATIONAL ORGANISATION (France)

Europalestine (France)

Droits Devant ! (France)

ISM-France (International Solidarity Movement France)

Association de Palestiniens en Ile de France

Les Amis d’Al-Rowwad (France)

Association Avec Naplouse (France)

Parti des Indigènes de la République (PIR - France)

Le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP - France),

Femmes Contre le Blocus de Gaza (France)

Collectif Palestine 69 (France)

UJFP 69, (France)

AFPS 69 (France)

Comité Poitevin Palestine (France)

Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Palestine (France)

Femmes pour la paix (France)

Comité Palestine Châteaubriant (France)

Nanterre Palestine (France)

Saint-Ouen Palestine (France)

Collectif Caladois de Soutien au Peuple Palestinien (France)

CNT (Confédération nationale du travail) interprofessionnel de Villefranche (France)

Collectif Freedom For Palestine (Belfort-Montbelliard France)

CRI Coordination contre le Racisme et l’islamophobie Groupe Nord Franche Comté (France)

Alberville Jourdain Vallée Solidarité (France)

Génération Palestine Lille (France)

Collectif Palestine Libre Toulouse (France)

CGT FRT FEDEX (France)

Groupe Non Violent Louis Lecoin (France)

Collectif BDS 42 (Saint-Etienne)

Red Solidaria contra la Ocupación de Palestina - RESCOP (Spain)
RESCOP est composé de 40 organisations pro-palestiniennes de l’État espagnol (dont le BDS Catalunya) : http://www.nodo50.org/causapalestina/spip.php?rubrique3

Solidarnost Bosnia (Bosnie)

Kampania Solidarności z Palestyną (Poland)

India Palestine Solidarity Forum (Inde)

Indian Dalit Intellectual Forum (Inde)

Pakistanis for Palestine (Pakistan)

Canadians for Peace and Justice Vancouver (Canada)

Canada Palestine Association (Dr Ismail Zayid, Président)

Jewish Voices Opposing Zionism Toronto (Canada)

Coalition Against Israeli Apartheid (Victoria, Canada)

CODEPINK (USA)

Et dans le collectif D’OPPOSANTS ISRAÉLIENS : Nitza Aminov, Ronnie Barkan, Moran Barir, Amitai Ben-Abba, Dany Bikovsky, Eitan Bronstein Aparicio, co-fondateur de De-Colonizer, Eléonore Bronstein, co-fondatrice de De-Colonizer, Umar al-Ghubari, Yael Kahn, Ofer Neiman, Yaar Peretz, Adi Raz, Renen Raz, Yonatan Shapira, Inbal Sinai, Miriam Meir.

MERCI ENVOYER CETTE LETTRE A LA FIFA :

Fédération Internationale de Football Association

Président Joseph S. Blatter

ADRESSE POSTALE : FIFA-Strasse 20. Boîte postale 8044 - Zurich. Suisse

EMAILS :

Vous pouvez envoyer la lettre dans son intégralité ou bien un message expliquant :

"Je demande l’expulsion de l’occupant israélien de la FIFA tant que cet Etat ne respecte ni les droits de l’Homme ni les règles anti-racistes et anti-apartheid de la FIFA".

Tél : +41-(0)43-222 7777 - Fax : +41-(0)43-222 7878 - (Site : www.FIFA.com)

  • ECRIVEZ ÉGALEMENT À VOTRE FÉDÉRATION DE FOOTBALL NATIONALE

POUR LA FRANCE : noel.legraet fff.fr

  • CO-VOITURAGE

CHAQUE PAYS ORGANISE DU CO-VOITURAGE POUR SE RENDRE À ZURICH LES 28 ET 29 MAI.

SI VOUS POUVEZ FAIRE CE DÉPLACEMENT, QUI PERMETTRA DE MONTRER A L’ENSEMBLE DES DÉLÉGUÉS DE LA FIFA NOTRE DÉTERMINATION A FAIRE RESPECTER LES DROITS DE L’HOMME ET LE DROIT INTERNATIONAL,

et indiquer vos coordonnées, votre ville de départ, si vous avez une voiture ou pas.

  • COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Football : la fédération palestinienne maintient sa demande de suspension d’Israël

La Fédération palestinienne de football (PFA) maintient sa demande de suspension d’Israël de la FIFA, qui sera statutairement inscrite à l’ordre du jour du congrès de la Fédération internationale les 28 et 29 mai prochain à Zürich.

« C’est sûr, nous subissons des pressions, et le président de la FIFA Sepp Blatter avec qui nous venons de parler, en marge de la réunion de la fédération africaine au Caire, s’en est fait l’écho », indique le président de la PFA, Djibril Rajoub, dans un entretien exclusif avec EuroPalestine.

« Mais comme nous l’avons illustré dans les documents accompagnant notre demande formelle d’inscription* de la question au prochain congrès, Israël n’a donné aucune suite aux mécanismes de conciliation imaginés au niveau de la FIFA depuis plus de deux ans, et poursuit son œuvre d’agression et de destruction du palestinien », ajoute-t-il.

Il y aura toujours des âmes bien pensantes pour seriner qu’il ne faut pas mélanger le sport et la politique. Belle tromperie, si l’on se penche un instant sur la situation faite au football palestinien par la puissance israélienne occupant ses territoires.

Les footballeurs palestiniens, quand ils ne sont pas arrêtés voire abattus par l’armée israélienne comme il y en a encore eu lors de la terrible offensive sur Gaza de l’été 2014, sont systématiquement interdits de déplacements, et la simple tenue d’un entraînement relève souvent de l’exploit.

Inversement, bafouant le droit international, des clubs installés dans les colonies illégales de Cisjordanie, sont inscrits de plein droit dans l’organigramme de la Fédération israélienne, et participent à toutes les compétitions de celles-ci (championnats, coupes, tournois …).

Les Palestiniens ont recensé au moins 5 clubs de colons membres actifs de la Fédération israélienne : trois d’entre eux sont des Beitar (issus de l’extrême-droite la plus raciste) : Beitar d’Ariel, Beitar de Ma’ale Adumim, et Beitar Givat Zeev ; il y a aussi un club dans une colonie de la Vallée du Jourdain occupée, le Hapoel Bikoat H’Yarden, et un cinquième, le Elizur Ironi Yehuda. Bien entendu, ces clubs, tout comme les colonies dont ils sont l’émanation, y pratiquent l’apartheid le plus débridé. Ils sont réservés aux seuls joueurs juifs.

La Fédération israélienne, qui endosse ainsi la politique d’apartheid de son gouvernement, ne s’en cache pas, pas plus qu’elle n’a demandé à la gardienne de son équipe nationale féminine, Sapir Kadori, de se faire tirer le portrait en tenue sportive plutôt que le fusil entre les mains.


Et pendant qu’elle pose fièrement, arme au poing et non ballon au pied, des footballeurs palestiniens de talent sont incarcérés dans les geôles israéliennes.

Après avoir brisé la carrière du jeune Mahmoud Sarsak, l’une des étoiles montantes du football palestinien, kidnappé par des soldats israéliens alors qu’il se rendait à un match, jeté en prison sans charges et sans procès, torturé, relâché après 3 ans d’emprisonnement et 92 jours de grève de la faim, d’autres footballeurs palestiniens ont régulièrement disparu.

Mohamed Nimr vient de passer 1 an et demi en détention administrative. 18 longs mois sans que nous ayons la moindre information le concernant.

Quant à Omar Abu RUIS, gardien de but dans l’équipe nationale palestinienne, il pourrit depuis 3 ans dans des prisons israéliennes sans que cela émeuve aucun des responsables de l’association israélienne de football, ni de la FIFA apparemment.


« Le dossier noir de la Fédération israélienne est lourd, et notre demande est plus que légitime, car malgré notre patience, les efforts conduits en interne à la FIFA, rien n’a avancé et nous n’avons d’autre choix que d’exposer le problème à l’assemblée mondiale à Zürich », commente Djibril Rajoub.

Sepp Blatter doit venir en principe dans la région le mois prochain, tant en Israël que dans les territoires palestiniens.

« On verra bien. Mais pour l’heure, nous maintenons évidemment notre demande de suspension d’Israël, tant que cet Etat n’aura pas satisfait aux obligations minimales énoncées dans notre lettre. La FIFA avait bien pris la décision d’exclure l’Afrique du Sud de l’apartheid en 1976, elle ne doit pas renoncer au combat contre le racisme », conclut Djibril Rajoub.

De son côté, l’association EuroPalestine est partie prenante de la campagne internationale « Carton Rouge à l’apartheid », aux côtés de nombreuses personnalités et organisations dans le monde entier. La campagne « Carton Rouge à l’apartheid », qui demande l’expulsion d’Israël de la FIFA, appelle à un grand manifestation les 28 et 29 mai à Zürich, à l’occasion du congrès de la FIFA.

  • VIDEOS A FAIRE CIRCULER SANS MODÉRATION :

https://www.youtube.com/watch?v=ySoj7qybg-Q

http://www.europalestine.com/spip.php?article10553

http://www.europalestine.com/spip.php?article10556

  • SPECTACLE DE RUE : "MATCH DE FOOT À L’ISRAÉLIENNE"

http://www.europalestine.com/spip.php?article10512

ET SI VOUS VOULEZ LE JOUER, VOUS AUSSI DANS VOTRE VILLE :
http://www.europalestine.com/spip.php?article10527

CAPJPO-EuroPalestine

  • **********************

ENGLISH TEXT

PLEASE JOIN THE "KICK OUT ISRAELI APARTHEID FROM FIFA"


LETTER TO THE FIFA

Dear President Joseph Blatter and FIFA Delegates,

On 16 June 1976 millions of the black majority and other ethnic groups of people in South Africa celebrated and applauded delegates at the FIFA congress in Montreal, Canada, for taking the decisive steps that lead to the collapse of the Apartheid system of oppression in South Africa.

Delegates voted 9 to 1 to expel South Africa from FIFA after 15 years of prevarications and suspensions lead by Sir Stanley Rous, during which the apartheid regime brutalized and killed thousands of the most principled people on earth, including school children.

However Nelson Mandela, Archbishop Desmond Tutu and the ex-government minister Ronnie Kasrils, all of whom experienced the brutality of this regime, state that Israeli apartheid is far worse than South African apartheid ever was. Israel is guilty of far more serious crimes against humanity.

During seven weeks in July / August 2014 the Israeli army killed over 2200 Palestinians, of whom 538 were children, mutilated thousands more and left 28,000 homeless. Even at its worst moments, like the killings in Soweto, South African apartheid never even came close to this latest Israeli “performance”. However, need we remind you, dear President and delegates, that it was precisely the Soweto massacre that lead FIFA, in 1976, to expel South Africa from your organization ?

Israel continues to demolish homes, schools, hospitals, wells, destroy olive groves, and expel Palestinians from the land on which they were born. The ethnic cleansing has endured for over 67 years now.

As you already know, Israel has targeted, killed, maimed or jailed many Palestinian football players, who are also regularly prevented from circulating inside and outside occupied Palestine for training and for playing competitions, What is more, the Israeli army has repeatedly destroyed Palestinian football stadiums, and prevented football fans and spectators from travelling to matches.

In apartheid South Africa, football was also subjected to racist and discriminatory rules. But there was not this sustained and systematic attack organized by Israel against players, officials, installations and fans, as we have witnessed in occupied Palestine.

Attached you will find a list, by no means complete, of Israeli attacks, against the Palestinian footballers.

For these reasons we ask you to comply with the FIFA rules which exclude racism, require fair play and cannot let one of its members commit such crimes without staining the image and reputation of the entire world of football.

Without sanctions, Israel has no reason to stop committing these crimes. Rewarding Israel with the prestige of organizing the UEFA Under 21 finals in 2013, was massively condemned ; and recently UEFA had to give up the idea of a potential selection of Israel as an organizer of the UEFA 2020 championship, after many protests in Europe.

The Israeli Football Association (IFA) acts under the authority of the State of Israel which uses the IFA to give Israel a positive image, as a democratic country where Palestinian athletes would have equal rights. And IFA plays this game without any opposition. Unlimited participation of Israel in international sports and being a member of FIFA, send a problematic message of acceptance of Israeli policy and implicitly rewards its criminal actions. The fact that Israel is responsible for a policy of apartheid, colonization and ethnic cleansing, is no longer debatable. This is asserted by UN experts. And the International Convention against Apartheid in Sport, adopted by the UN General Assembly in December 1985, states : "sports contact with any country practicing apartheid in sports condones and strengthens apartheid”

It is not only the Palestinian Football Association that is asking you to expel apartheid Israel from FIFA. Men and women of conscience throughout the world, including Israeli citizens who are disgusted by the criminal policy of their own State, also ask it, because they see no other way to put an end to the illegal occupation.

Finally, remember that the Palestinian national team is prevented from organizing competitions on its own soil, because of the many Israeli military checkpoints that stop players from travelling, and because of the blockade on Gaza.

But the Palestinian resistance against all this adversity remains intact, and despite all the obstacles, this team managed to reach the qualifying round of the 2015 Asia Cup in Australia

Let it also be recalled that the abolition of the apartheid precisely opened the way for the glorious development of football in South Africa ; back in the FIFA in 1992, the national federation hosted the AFCON final round in 1996, allowing the Bafana Bafana to win their first title on home soil, in front of Nelson Mandela and 80,000 enthusiastic spectators.

So, dear President Blatter, dear delegates, you will honour yourselves by respecting the rules of FIFA and showing the world your fairness and your rejection of racism. The world of football should not be immune to justice and human rights.

For our part, we would be happy to meet you, in order to explain in more detail the monstrous reality of the fate of Palestinian football at the hands of Israeli leaders.

In the meantime, please receive dear Mr. Blatter, distinguished Delegates, the assurance of our consideration and best regards.

Yours sincerely,

Attachments :

This is a brief summary of some of the recent attacks on Palestinian football that have been reported :

• Apartheid in football means internment without trial for members of the Palestinian national football team, such as Mahmoud Sarsak who was tortured and emprisoned for 3 years before FIFA President Sepp Blatter intervened and demanded his release. But UEFA, of which Israel is a member, stood idly by. Mahmoud Sarsak was much loved in Gaza. He was nicknamed the “Lionel Messi of Palestinian football”. He was expected to have a brilliant career. But after 3 years of inhumane treatment, and a hunger strike that lasted 92 days, which helped attract attention from abroad, he was obliged to give up the possibility of becoming a professional footballer.

• Omar Abu Rouis, goalkeeper of the Palestinian olympic team, and Mohammed Nimr, jfootball player in the Al Amari Club in Ramallah, have been lailed without any charges in February 2012

• In September 2014, Farouk Assi, international referee credited by FIFA, is arrested at an Israeli checkpoint at Beit Leghia (between Jerusalem and Ramallah, Westbank), handcuffed and blindfolded while he was driving to Jericho in order to referee a semi-pro game (video available)

• In Nov 2012, Israeli soldiers shot dead 13 year old Ahmad Abu Daqqa whist playing football.

• On 31 Jan 2014, the young footballers Jawhar Nasser Jawhar (19) and Adam Abd al-Raouf Halabiya (17) were shot 11 times in the legs by Israeli soldiers. They will never play again.

• On 10 March 2014 israeli soldiers shot and killed Saji Darwish.

• On 16 July 2014 four children who were playing football on the beach in Gaza, were killed by an israeli rocket.

• On 17 July 2014, in Gaza, 3 children under 10 were shot dead while playing football on the terrace of their house.

• On 30 July 2014, in Gaza, the national football icon and TV commentator Ahed Zaqout (49) was killed in his house by an israeli bomb.

• On 8 August 2014, in Gaza, Mohammad Ahmad al-Qatari and Uday Caber, both aged 20 and both footballers, were shot dead.

• The National stadium has been bombed several times,

• The football club Islami, in Qalquilya was forced to close down.

FIRST SIGNATORIES : SEE ABOVE AND YOU CAN SEND YOUR ASSOCIATION SIGNATURE ANY TIME AT StopRacismeFIFA gmail.com

PLEASE JOIN THE CAMPAIGN AND SEND THIS LETTER TO FIFA :

Président Joseph S. Blatter

BY POST : : FIFA-Strasse 20. Boîte postale 8044 - Zurich. Suisse

EMAILS :

- president fifa.org and christine.botta fifa.org for the president

And if you need to get in touch with this campaign organizers and join the trip to Zurich please contact :
StopRacismeFIFA gmail.com


CAPJPO-EUROPALESTINE


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1170