CAPJPO - EuroPalestine

UNE LISTE « EURO-PALESTINE » AUX PROCHAINES EUROPEENNES

jeudi 6 mai 2004
Enregistrer au format PDF   Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail envoyer par mail    
 

6 mai - (CAPJPO) - La question du Proche-Orient sera présente, en tant que telle, lors de la prochaine élection au Parlement européen, avec la présentation d’une liste « Euro-Palestine », à laquelle notre association a largement concouru.

L’idée de présenter une liste de candidats est née récemment, au vu de la nécessité de tenter de faire quelque chose de fort en direction de nos dirigeants politiques, compte-tenu du cours absolument catastrophique au Proche-Orient. En particulier, au vu de la poursuite des plans d’étranglement du peuple palestinien par Israël, et du blanc-seing publiquement délivré par les Etats-Unis à Ariel Sharon pour sa mise en oeuvre. Dans ce contexte, une présence de type classique, avec les interpellations des candidats notamment, nous a semblé insuffisante, l’expérience nous ayant en outre montré que leur retentissement était généralement modeste. Le peuple palestinien a plus que jamais besoin de secours, et nous voulons donner aux peuples d’Europe la possibilité de venir à sa rescousse. Une liste a donc été mise en chantier, qui vient d’être présentée mercredi 5 mai en conférence de presse, et dont de nombreux médias (AFP, RFI, Radio-Beur, Le Figaro, Libération, Radio-Méditerranée, etc) ont comencé à rendre compte au cours des dernières 24 heures.

Elle est dirigée, pour la région Ile-de-France, par Christophe Oberlin, chirurgien, qui dirige de nombreuses missions à Gaza. Outre des membres de la CAPJPO, cette liste Euro-Palestine compte des personnalités extérieures, à commencer par le comédien Dieudonné, (qui a un aussi passé politque de militant contre l’extrême-droite : il s’est présenté contre le Front National à Dreux en 1997), ou encore notre ami Maurice Rajsfus, ou Youssef Haji, militant associatif de l’émigration.

La liste, déjà rejointe par une série de représentants de comités et associations oeuvrant pour la solidarité avec le peuple palestinien, reste ouverte, puisque nous n’avons présenté à la conférence de presse mercredi 5 mai que les 15 premiers noms de la liste Ile-de-France, qui en comprendra 28 (14 hommes et 14 femmes, de toutes origines. Quelques infos pratiques : La campagne aura à compter de jeudi un « QG » permanent, à Paris, un numéro de téléphone fixe permanent, le 01.43.57.00.00, un site internet www.europalestine.com , une adresse e-mail infos@europalestine.com et une adresse à laquelle faire parvenir les chèques de soutien à l’ordre de Euro-Palestine (Euro-Palestine, 23 rue du Départ, 75014.) .Nous allons avoir besoin de toutes les bonnes volontés, pour coller les affiches, aider à la préparation de meetings, distribuer des tracts, sans parler de l’aide à la préparation du jour J (liaison avec les commissions administratives électorales au niveau local, etc. Nous comptons sur votre mobilisation, et votre aide. Quelques mots sur les données financières : la présentation d’une liste dans la seule région Ile-de-France (la plus grosse circonscription de France, avec 6,3 millions d’inscrits et 14 sièges à pourvoir sur les 78 auxquels la France a droit à Bruxelles) va coûter au minimum 120.000 euros (principalement pour la fabrication du matériel électoral : bulletins, professions de foi, affiches). Il s’agit là d’une somme substantielle, mais pas rédhibitoire, si la grande souscription que nous allons lancer a du succès. L’Etat rembourse en effet le matériel électoral, mais seulement aux listes qui ont obtenu plus de 3% des suffrages exprimés, un objectif atteignable à notre avis, mais par définition pas de manière certaine. Vous trouverez ci-dessous la liste des premiers 15 candidats, ainsi que le texte de notre plateforme politique.

PREMIERS CANDIDATS PRESENTES A LA PRESSE LA MERCREDI 5 MAI :

  • PR. CHRISTOPHE OBERLIN, tête de liste
  • DIEUDONNE
    Word - 65.5 ko
    Présentation des candidats (anglais)
  • NADIA BEN DHIFALLAH
  • OLIVIA ZEMOR
  • YOUSSEF HAJI
  • MAURICE RAJSFUS
  • Pr. ROGER SALAMON
  • ACACIA CONDES
  • JEAN-CLAUDE PONSIN
    Word - 45.5 ko
    Présentation des candidats (arabe)
  • EDOUARD DE VILLERS
  • FATH ALLAH MEZIANE
  • MIREILLE CHERCHEVSKY
  • Pr. SYLVIE DEPLUS
  • LILYA BEN MAHDI
  • FATIHA KAOUES

NOTRE PROFESSION DE FOI :

Word - 25.5 ko
Profession de foi (anglais)
Word - 29 ko
Profession de foi (arabe)

EURO-PALESTINE LA PAIX EN EUROPE PASSE PAR LA JUSTICE AU PROCHE-ORIENT

A l’heure où le gouvernement israélien tourne le dos à la paix, bafoue le droit international et les droits les plus fondamentaux de tout un peuple qu’il ne cesse de décimer, d’emprisonner et de spolier en toute impunité, avec la bénédiction de George Bush,

A l’heure où les Etats-Unis et les gouvernements européens qui les soutiennent, poursuivent leur occupation illégale et leurs actions de guerre criminelles en Irak, malgré l’avis de leur opinion publique, jouant délibérément la carte du pire, y compris si cela se traduit, comme on vient de le voir en Espagne, par le développement d’attentats terroristes au sein même de l’Union européenne,

Nous, citoyens de toutes origines, avons décidé de nous présenter à l’élection au Parlement européen du 13 juin 2004 pour faire entendre une autre voix : celle de la justice et du respect du droit international, celle du refus des divisions ethniques dignes du Moyen-Age.

« L’axe du mal », ce n’est pas telle ou telle civilisation ou religion, c’est le choix de la guerre totale fait par les gouvernements isrraélien et américain, actuellement dirigés par Bush et Sharon ; c’est leur mépris des peuples, leurs bombardements de civils pour imposer leurs intérêts économiques sous couvert de « démocratie », leur soutien à des régimes dictatoriaux et corrompus, mais « dociles ».

Les Européens ne sont pas dupes ; 59 % d’entre eux ont récemment répondu à un sondage de l’Union Européenne que la politique israélienne constituait, à leurs yeux, un danger pour la paix dans le monde. Mais quelles conclusions en ont tirées les dirigeants européens ? Quelles mesures ont-ils prises pour empêcher ce bain de sang et cette escalade de la violence ? L’Europe constitue la première puissance économique mondiale. Que l’on ne vienne pas nous dire qu’elle est impuissante, tout en réclamant nos suffrages le 13 juin.

Nous disons clairement qu’il ne peut y avoir d’avenir pour les peuples de l’Union européenne, ni de coexistence pacifique entre les citoyens de toutes origines et cultures qui la composent, sans respect du droit et sans justice dans le monde, à commencer par le Proche-Orient. Car si nous acceptons la loi du plus fort dans cette région, nous la subirons également chez nous.

Nous constatons que le conflit israélo-palestinien a déjà fait un mal considérable également dans nos pays européens, avec l’inquiétante stigmatisation en cours, au nom de discours prétendument « sécuritaire » ou « anti-terroriste », des couches les plus vulnérables de nos sociétés, à commencer par des millions de citoyens issus de l’émigration d’origine arabe et africaine.

Cette spirale dangereuse, assortie d’un constant chantage à l’antisémitisme contre ceux qui réclament une paix juste au Proche-Orient, conduit aux pires replis communautaires et nourrit les intégrismes de tous bords. Elle peut et doit être stoppée.

Il faut pour cela que l’Europe assume ses responsabilités et fasse respecter les engagements qu’elle a signés lors des Conventions de Genève ou des résolutions de l’ONU. Il faut aussi que le parlement européen dispose d’un véritable pouvoir et que ses votes soient suivis d’effets, ce qui n’est pas le cas à l’heure actuelle. Ainsi, quand les députés européens ont voté à la majorité, le 10 avril 2002, la suspension de l’accord d’association économique entre l’Europe et Israël, en constatant qu’Israël ne respectait pas l’article 2 de cet accord qui concerne les droits de l’homme, les gouvernements n’ont pas appliqué cette décision.

Nous exigeons :

a.. Le retrait de l’armée israélienne des territoires palestiniens occupés illégalement en juin 1967 b.. Des sanctions contre Israël, à commencer par le refus d’intégrer ce pays dans des initiatives européennes (commerciales, culturelles, sportives) tant qu’Israël violera les droits les plus élémentaires du peuple palestinien, édifiera un mur de l’apartheid annexant une partie des terres palestiniennes en Cisjordanie et tant qu’il jettera en prison les « refuzniks », ces Israéliens qui ont le courage de refuser de servir dans une armée d’ occupation. c.. l’envoi à l’initiative de l’Europe d’une force de protection de la population palestinienne d.. une intervention déterminée des gouvernements européens pour trouver un juste règlement au conflit israélo-palestinien et pour faire respecter les Conventions de Genève et les résolutions de l’ONU e.. un refus de la part de nos gouvernements européens de participer aux sales guerre de l’administration américaine, y compris sous prétextes de « libération », « pacification », transition" ou sous la couverture de L’ONU.

pour faire entendre la voix de millions de citoyens qui aspirent à un monde de justice et de fraternité entre les peuples, et qui en ont assez d’être trompés et manipulés,

Le 13 juin, votez pour la liste « Euro-Palestine »

« LA PAIX EN EUROPE PASSE PAR LA JUSTICE AU PROCHE-ORIENT »


Accueil du site |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site Vie de l’association  Suivre la vie du site 2004  Suivre la vie du site ELECTIONS EUROPALESTINE   ?

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC

Creative Commons License