Accueil > Actualités

Ne touchez pas à la Françafrique. Sinon, censure !

jeudi 4 avril 2019

L’AFD l’Agence Française de Développement censure la revue l’Afrique contemporaine en lui retirant son financement suite au numéro portant sur la politique française d’intervention militaire au Mali.

.

La revue « Afrique contemporaine » avait préparé un numéro qui explorait les impasses où s’enfonce le Mali. Ni le contenu du numéro ni son titre « le Mali, la paix impossible » n’ont convenu au financeur de la revue qui n’est autre que l’Agence française de développement, l’instrument numéro un de la politique française en Afrique.

Le coordinateur de la revue : Marc-Antoine Pérouse de Montclos détaille cet épisode de censure .

Patrouille de l’armée Tchadienne dans la région de Kidal au Mali en mars 2013 © Getty / Patrick Robert - Corbis

"Cela fait sept ans maintenant que le Mali est déchiré par un conflit qui se démultiplie plutôt qu’il ne s’apaise.

En 2012, la proclamation d’indépendance des Touaregs du MLNA et la prise de plusieurs villes d’importance par Al Qaida au Maghreb islamiste avaient abouti à une sécession du Nord.

Aujourd’hui, la force française Barkhane s’est chargée de la lutte anti-terroriste tandis que les casques bleus de la MINUSMA doivent permettre l’application d’un accord de paix signé en 2015.

L’application de l’accord de 2015 avance à pas de tortue tandis que la lutte contre les groupes djihadistes, à entendre les responsables français, pourrait durer des lustres et doit s’étendre aux pays riverains.

L’objectif, ici, ne sera pas d’internationaliser les observations, on resserrera plutôt la focale sur le seul Mali. Il n’est pas besoin de parler de guerre de civilisations : le Mali est un pays suffisamment grand et disparate pour que ses tensions internes provoquent des conflits profonds. Et sans doute les interventions internationales les compliquent-elles plus qu’elles ne les apaisent.

Des élections en 2018 ont confirmé à son poste le président. Mais la population lui fait de moins en moins confiance, non plus qu’à son gouvernement. Au Nord, les fonctions qui devraient fonder sa légitimité sont assurées tant bien que mal par les forces internationales. Au Centre, son armée laisse en déshérence beaucoup de zones quand elle n’ajoute pas aux violences. Les populations se sentent abandonnées aux sollicitations et aux exactions de groupes armées, de plus en plus nombreux et fragmentés.

La revue « Afrique contemporaine » avait préparé un numéro qui explorait les impasses où s’enfonce le Mali. Ni le contenu du numéro ni son titre « le Mali, la paix impossible » n’ont convenu au financeur de la revue qui n’est autre que l’Agence française de développement, l’instrument numéro un de la politique française en Afrique.

Le numéro ne paraitra pas. Nous en déroulerons le sommaire ici."

Bibliographie :

L’Afrique, nouvelle frontière du djihad ? de Marc-Antoine Pérouse de Montclos (La Découverte).

La Tragédie malienne de Marc-Antoine Pérouse de Montclos (Vendémiaire).

Les Guerres africaines de François Hollande de Gregor Mathias (L’Aube).

CAPJPO-EuroPalestine

Film Bamako d’Abderrahmane Sissako.

Chant groupe Touareg Imarhan Timbuktu.

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0