Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
21 août 2017

Vive la colonisation israélienne !

Mille colons escortés par l’armée d’occupation sont entrés dimanche soir dans la ville palestinienne de Kifl Haris, en Cisjordanie occupée, pour y effectuer des rites religieux, tandis que toute la population palestinienne était bouclée.


Israel continue à chercher les affrontements et à inciter à la haine, en encourageant de larges groupes de colons à investir des villes palestiniennes sous occupation et à s’y comporter en maîtres des lieux.

Ainsi, ce dimanche soir, un millier de colons escortés par les forces armées, sont entrés dans Kifl Haris, près de Salfit dans la partie centrale de la Cisjordanie, tandis que toutes les entrées étaient bloquées, afin qu’aucun Palestinien ne puisse entrer ou sortir de la ville.

Couvre feu général pour les habitants, priés par haut parleurs de ne pas sortir de chez eux, pendant que les colons allaient se recueillir jusqu’à ce lundi matin sur des lieux qu’ils considèrent comme leur appartenant, telle la tombe de Joshua.

Par la même occasion, l’armée en a profité pour envahir la maison de Suleiman Abu Yaqoub, et pour arrêter son fils Sari, âgé de 20 ans, après avoir brisé les portes de leur domicile.

Les habitants de Kifl Haris vivent sous tension permanente en raison des raids israéliens très fréquents, étant donné la présence de tombes que les Palestiniens pensent être celles du prophète musulman Dhul Kifl, du Soufiste Dhul Nun, et d’un mausolée du 12ème siècle construit par le Sultan Saladin au 12ème siècle, tandis que certains Juifs les revendiquent comme ayant appartenu à des figures bibliques.

Kifl Haris, tout comme beaucoup d’autres villes palestiniennes qui comportent des sites religieux, étant située sur la route principale qui relie la colonie illégale d’Ariel à Jérusalem et à Tel Aviv, les incursions de colons accompagnés de soldats y sont fréquentes.

Et ces incursions s’accompagnent le plus souvent d’actes de vandalisme sur les biens palestiniens, et de graves perturbations de la vie des résidents.

En revanche, s’il veulent se rendre sur des lieux saints musulmans en Israel, le Palestiniens ont le plus grand mal à obtenir des permis pour s’y rendre...

(traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source Maan News Agency

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8640