Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
13 novembre 2017

Des dattes "israéliennes" chez Biocoop : des consommateurs protestent

Ci-dessous une lettre adressée par un consommateur à la direction de Biocoop qui affiche une charte d’éthique et se permet de vendre des dattes étiquetées "Israël", qui violent la loi et la morale. Vous aussi protestez !


Bonjour,

je tiens à vous dire que c’est avec un grand étonnement et aussi une certaine tristesse que j’ai découvert mercredi 8 novembre que Biocoop vendait des dattes dites "israéliennes".

En effet, j’ai eu par le passé une correspondance avec votre centrale d’achat qui m’avait convaincue que la charte Biocoop concernant l’origine des produits, le mode de production et de récolte, les conditions de travail des salariés, mais également l’absence de spoliation de terre ou d’eau pour parvenir à ces productions était au cœur des préoccupations de votre société. Le respect d’une éthique.

Je fais mes courses de façon hebdomadaire chez Biocoop depuis son ouverture à Athis, ce qui me permets de facto de boycotter la grande distribution et ses pratiques scandaleuses.

Et voilà que vous vous mettez à vendre des dattes étiquetées Israel ! Et pas n’importe lesquelles : celles de la coopérative Hadiklaim qui vend sous différentes marques (King Solomon, Jordan Rver, etc..) des dattes Medjoul, variété très grosse, croisement de dattes et de prunes.

Faut-il vous rappeler les conditions de production de ces dattes ?

  • d’abord, le lien avec les colonies est indéniable. je vous renvoie à l’article du site "who profits" sur Hadiklaim : Hadiklaim - Israel Date Growers Cooperative | Who Profits , site d’activistes israéliens qui enquêtent sur l’économie de l’occupation et de la colonisatio.
  • ensuite les conditions de travail dans ces palmeraies, le plus souvent situées dans la Vallée du Jourdain, en Palestine occupée, ont déjà été dénoncées par des associations de défense des enfants telles que Human Right Watch qui dénonce l’ exploitation des enfants palestiniens dans son rapport de 2015 (ou dans l’article suivant : http://www.europalestine.com/spip.php?article10551 )
  • Enfin, s’il venait encore l’envie à quelqu’un de subventionner par ses achats l’économie de ce pays hors-la-loi (plus de 80 résolutions de l’ONU non respectées) il est désormais obligatoire pour tous les commerçants français depuis novembre 2016 (JO ci-joint) d’indiquer en en ce qui concerne les produits alimentaires exportés par Israel, s’ils viennent des colonies ou pas. Ceci ne figure pas sur votre affichage.

Dans ces conditions, je vous engage à suspendre la commercialisation de ces dattes douteuses, et me verrai, dans le cas contraire, dans l’obligation de signaler cette contravention à la DGCCRF.

Dans l’attente de votre réponse, je vous adresse l’assurance de mes salutations et de ma vigilance militantes.

Courriel adressé à  :service.clients biocoop.fr

  • Merci d’écrire à votre tour à Biocoop afin de faire respecter les droits humains et le droit international.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1220