Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
10 septembre 2018

L’Eurovision exige d’israel une liberté de circulation totale

Les organisateurs de l’Eurovision viennent d’imposer à Israel, pour la tenue de l’Eurovision dans ce pays en mai 2019, une clause garantissant un "accès illimité à Israël, la la liberté d’expression, et des répétitions générales pendant Shabbat".

Apparemment conscients des restrictions régulièrement mises par israel pour entrer dans le pays et dans celui qu’elle occupe, les organisateurs du concours de chant de l’Eurovision (UER) auraient envoyé une lettre qui conditionnerait l’accueil par Israël de son édition 2019 à "une garantie gouvernementale pour la délivrance des visas, et une liberté de voyager sans restrictions en Israël, indépendamment des opinions politiques des visiteurs" et à a possibilité pour les participants au concours d’organiser des répétitions le samedi, rapporte le Times of Israel.

Le gouvernement israélien doit aussi accorder une liberté d’expression absolue à tous les participants ainsi qu’à toutes les délégations au cours de leur séjour, et assurer la liberté de la presse", est-il noté dans cette lettre.

Il est également réclamé dans ce courrier que la chaîne publique israélienne Kan bénéficie d’une totale indépendance lors de l’organisation de la diffusion.

Les représentants de l’Union européenne de radiodiffusion (UER), qui se sont rendus en Israel au début septembre, attendent donc une réponse du gouvernement israélien sur ces deux sujets.

Pour ce qui est du "shabbat", le tollé déjà soulevé parmi les juifs pratiquants en Israel, fait que contrairement à ce qu’a affirmé Netanyahou au lendemain de la compétition remportée en mai dernier, l’Eurovision ne pourra sans doute pas avoir lieu à Jérusalem. Et la soi-disant capitale de L’Etat réservé aux juifs, va probablement
devoir être éliminée.

En revanche, la deuxième condition est une sérieuse épine dans le pied des Israéliens qui ont adopté l’année dernière une loi permettant de refuser l’accès au territoire aux partisans du boycott d’Israël ou de ses colonies en Cisjordanie.
(Et qui ne se gênaient pas, bien avant le vote de cette loi, pour refouler tous ceux qui pouvaient avoir des sympathies pour les Palestiniens ou être susceptibles de vouloir se rendre en Palestine occupée).

Affaire à suivre, d’autant plus que très nombreux artistes demandent déjà que l’Eurovision 2019 ne soit pas organisée en israel et ont envoyé aux organisateurs de la compétition de chant une lettre affirmant que l’UER "devrait complètement annuler l’organisation du concours en Israël et le déplacer dans un autre pays ayant un meilleur bilan en matière de droits de l’Homme. L’injustice divise, tandis que la garantit de la dignité et des droits de l’Homme unit. »

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9410