Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
15 septembre 2018

Un universitaire franco-américain arrêté par l’armée d’occupation en Cisjordanie

Le Professeur Frank Romano, un juriste possédant les nationalités française et états-unienne, est entré en grève de la faim suite à son arrestation par l’armée israélienne vendredi à Khan al-Ahmar, un village palestinien de Cisjordanie menacé de destruction imminente par le régime colonial.

Frank Romano, qui est âgé de 66 ans, est enseignant à l’Université de Paris X Nanterre et intervenant à l’Université de Californie à San Francisco. IL est parallèlement avocat, inscrit aux barreaux de Paris et de l’Etat de Californie.

Il est arrivé il y a quelques jours, aux côtés d’autres militants étrangers de la solidarité avec le peuple palestinien, pour tenter de s’opposer au nouveau crime de guerre en préparation à Khan al-Ahmar. Jusqu’à son arrestation, Frank Romano rendait compte de la mobilisation palestinienne et internationale via sa page Facebook :
https://www.facebook.com/frank.romano.921

Le projet israélien de destruction de Khan al-Ahmar, dénoncé par toutes ces institutions (Union européenne, gouvernement français…) qui se contentent généralement de pleurnicher sans prendre de sanctions contre Israël, a un objectif précis : achever la coupure entre le Nord et le Sud de la Cisjordanie occupée, avec un ruban de colonies juives s’étendant pratiquement sans discontinuer de Jérusalem à la Mer Morte. Et le « relogement » proposé par Netanyahou and co. aux habitants est éloquent : un espace situé entre une décharge à ciel ouvert et une casse automobile !

Arrêté pour « obstruction de l’action des forces de sécurité », qui ont bouclé hermétiquement le secteur depuis vendredi et commencé le « travail » avec leurs bulldozers blindés, Frank Romano est susceptible, selon son avocate israélienne Gaby Lasky de rester en garde à vue jusqu’à lundi, avant son renvoi éventuel devant un tribunal.

Les autorités israéliennes ont en effet décidé de lui appliquer la loi militaire, habituellement réservée aux seuls Palestiniens, qui permet des gardes à vue atteignant 96 heures, concernant « l’infraction » qui aurait été commise, avant présentation à un juge.

Alors que pour les Israéliens (et généralement les étrangers occidentaux), cette procédure ne peut excéder 24 heures.

MERCi A TOUS DE PARTICIPER A LA COLLECTE POUR LES AMPUTES DE GAZA
https://www.cotizup.com/pour-les-mutiles-palestiniens

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9300