Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
8 novembre 2018

"Grande Guerre" : plus de Mohamed que de Martin parmi les morts pour la France

A l’heure de célébrer les disparus de la Grande boucherie de la guerre de 14-18, Le Parisien s’est plongé dans la base de données Mémorial Genweb pour mieux connaître ces soldats tombés pour la France à raison de 700 par jours en moyenne pendant le conflit. Parmi les informations disponibles, une rapide étude des prénoms permet ainsi de raconter l’histoire d’une façon inattendue.


On ne s’étonnera évidemment pas de trouver les prénoms classiques du début du XXe siècle : Jean, Pierre, Louis, Joseph et François forment les cinq prénoms les plus frappés. Mais le reste de ce terrible palmarès réserve d’autres surprises.

Si l’on regroupe les variantes Mohamed, Mohammed, Ben Mohamed et Ben Mohammed, ce ne sont pas moins de 1717 soldats qui sont tombés au combat pour la France. Largement suffisant pour intégrer la liste des 50 prénoms qui ont versé le plus lourd tribut au conflit. 1204 d’entre eux étaient nés sur le territoire algérien, 467 au Maroc et 18 en Tunisie.

En se limitant aux soldats s’étant fait recenser avec le prénom Ben Mohamed, le décompte monte déjà à 667, soit davantage que les Martin (649) ou les Mathieu (572).
En outre, les monuments aux morts pour la France sont aussi gravés de 354 Giuseppe, 280 Antonio et 260 Giovanni.
A noter aussi un millier de John sont morts pour la France dont 797 au cours de l’année 1918. Autant que de Vincent (729), Frédéric (671) ou de au cours des quatre années du conflit.

Et tout cela pour qui, pour quoi ?

VOS GUERRES, NOS MORTS, POUR COMBIEN DE TEMPS ENCORE ?

Venez le dire avec nous ce dimanche au grand rassemblement Place de la République ! Le gouvernement ayant interdit tous les défilés... sauf les militaires, nous comptons nous faire entendre

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9410