Le boycott de l'occupant en 2018... et en avant pour 2019 ! (...) - CAPJPO - EuroPalestine
  Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
3 janvier 2019

Le boycott de l’occupant en 2018... et en avant pour 2019 ! (Photos)

Le boycott d’un Etat est-il illégal ? Eh bien non, quoi qu’essaient de nous faire croire les supporters de la colonisation et de l’apartheid. Dans le monde entier, le mouvement BDS n’a cessé de progresser en 2018 : En France, en Angleterre, en Allemagne, en Irlande, mais aussi au Maroc, aux USA, en Australie et dans bien d’autres pays. Quelques rappels, non exhaustifs :

En France, la campagne contre la saison France-Israel a été particulièrement tonique : à Montpellier, Paris, Lyon, Creteil, notamment, un bide pour la plupart des spectacles programmés en l’honneur des 70 ans de dépossession du peuple palestinien par Israel.

Et la troupe de danse de l’apartheid a été reçue comme il se doit un peu partout !



- Dans les supermarchés, les produits soi-disant "made in Israel" se sont fait rares et discrets grâce aux interventions des consommateurs. Le Journal Officiel du 26 novembre 2016, obligeant les commerçants à afficher la provenance exacte des produits exportés par Israël, a fait son chemin.

La perspective de l’Eurovision en Israel a déclenché une sérieuse levée de boucliers

140 artistes, dont des musiciens, des écrivains, des acteurs, des réalisateurs, des romanciers et des poètes, ont signé une lettre : « Pas d’Eurovision au pays de l’Apartheid », publiée par The Guardian, et appelant au boycott du concours Eurovision de la chanson 2019, qui doit se tenir en Israël.



(Roger Waters, à Roland Garros, remet la coupe au vainqueur en juin 2018)

Bon nombre de ces artistes, dont Lana Del Rey, Shlohmo , Little Simz et plusieurs autres. ont par ailleurs annulé leur participation au Meteor Music Festival d’Israël, qui a eu lieu dans le nord d’Israël cette année. Sans compter ceux qui annulé leurs concert en Isra-Hell.

- Grâce au mouvement BDS, ADIDAS a fini par renoncer à sponsoriser l’équipe de foot israélienne.

- L’équipe de foot Argentine a annulé un match "amical" avec Israel pendant les tueries de manifestants de Gaza, et d’une manière généra, l’équipe israélienne a été reçue comme il se doit dans divers stades !

- Tout récemment la banque britannique HSBC a annoncé renoncer à tous ses avoirs dans Elbit Systems,la principale firme d’armement israélienne. La mobilisation a payé !


Militants britanniques devant Elbit à Manchester

- Au Maroc, les militants de la campagne BDS ont marqué des points contre les dates Medjoul, le goutte à goutte israélien et l’accostage des bateaux de la compagnie israélienne ZIM

Plusieurs batailles juridiques ont été gagnées dans plusieurs pays.

- En France, Europalestine, poursuivie pour avoir appelé (avec succès !) Vanessa Paradis à ne pas aller chanter en Israël, a été relaxée

- Aux USA ou plusieurs Etats avait voté l’interdiction pour des municipalités de recourir à des subventions publiques en cas d’appel au boycott d’Israel, la tendance est en train de s’inverser avec des actions juridiques engagées et gagnées par plusieurs Etats, dont le Kansas et l’Arizona pour juger ces mesures anticonstitutionnelles, le 1er amendement de la constitution étatsunienne garantissant la liberté d’expression.

- La Cour d’appel de l’Angleterre et du pays de Galles a reconnu en juillet dernier le droit d’appeler au au boycott des produits israéliens, et que cet appel repris par les élus de Leicester ne constitue pas un appel à la discrimination raciale ou nationale.

"L’arrêt mentionne spécifiquement qu’un Conseil municipal, constitué de conseillers municipaux élus par les citoyens, est en droit d’appeler au boycott de produits dans le cadre d’un geste de solidarité politique. En l’espèce, la résolution adoptée était de nature politique et relevait bien de la liberté d’expression" souligne le magistrat Ghislain Poissonnier.

Ainsi, malgré les accusations de l’association « Jewish Human Rights Watch » contre la mairie de Leicester, la cour d’appel de Grande-Bretagne a refusé d’assimiler l’appel au boycott à de l’antisémitisme.

"Cet arrêt sera probablement lu avec intérêt par les juges de la Cour européenne des droits de l’homme, fait remarquer Ghislain Poissonnier. Ces derniers statueront dans les prochains mois sur le recours porté par des militants de Mulhouse contre deux arrêts de la chambre criminelle de la Cour de cassation française du 20 octobre 2015 qui pénalisent l’ appel au boycott des produits israéliens."

- Autre victoire juridique de BDS en Allemagne

Des militants qui soutiennent le mouvement BDS en Allemagne ont gagné une bataille juridique de deux ans contre une administration locale, la Cour administrative de la ville d’Oldenburg, au nord-ouest de l’ Allemagne, ayant jugé que la décision de la municipalité d’annuler un événement organisé par BDS en 2016
était illégale. Elle a considéré que le conseil municipal de la ville avait « porté atteinte au droit fondamental de liberté de rassemblement du plaignant », ainsi qu’à la liberté d’expression qui, « a été (et est) gravement attaquée ». « Le droit fondamental à la liberté d’expression est, en tant qu’expression la plus directe de l’être humain dans la société, l’un des droits les plus éminents de tous. »

« Cette décision pourrait avoir un grand impact parce que c’est la première fois qu’ une cour administrative déclaree illégale l interdiction d’un événement organisé par BDS. », a déclaré Ahmed Abed, l’avocat qui représentait les organisateurs de l’événement au tribunal.

- En Irlande, un ministre et 50 parlementaires ont appelé à un embargo des armes avec Israël.
Dans une lettre publiée le 30 octobre 2018 dans le journal Irish Times, ils appellent
« la communauté internationale, et le gouvernement irlandais en particulier, à prendre position pour contribuer à mettre fin à des décennies d’occupation coloniale, d’apartheid et de crimes de guerre par Israël contre le peuple palestinien ».

Alors ne soyons pas en reste. Si nous avons fini par avoir raison des investissements en Israel de HSBC, Veolia, G4S, Orange ou Ahava, il nous reste du pain sur la planche.

- Demandez-nous le dépliant HP (Hewlett Packard pour expliquer autour de vous pourquoi cette multinationale fait l’objet d’un boycott international : info@europalestine.com



(A la Fnac de Montpellier)

(A Adelaïde en Australie)

- Réclamez-nous également des vignettes TEVA à coller et faire coller sur les cartes vitales de celles et ceux qui ne veulent pas se soigner avec les médicaments d’un pays qui empêche les Palestiniens de se soigner :

ET encore bonne année sous le signe du boycott ! N’oublions jamais que ce sont les Palestiniens qui nous ont lancé cet appel, et quoi de mieux pour un mouvement de solidarité qui se respecte ?



A Lyon

A Edimbourg

En Belgique

A Gaza :


Et même en Israel :

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1290