Accueil > Actualités

Gaza : Augmentation alarmante des prématurés et des malformations à la naissance

mardi 30 avril 2019

Le nombre d’enfants qui naissent avec un petit poids ou des malformations est anormalement élevé à Gaza depuis 2011, rapporte la revue médicale internationale "Reproductive Toxicology", qui pointe les bombardements et le blocus israéliens comme responsables de ces hausses.

Les causes, expliquent les auteurs de cette étude, sont clairement identifiées comme étant la présence massive de métaux tératogènes et carcinogènes provenant des bombardements, l’appauvrissement de la population, et l’impossibilité de recycler ou détruire les déchets, en raison du blocus.

L’étude a consisté à analyser les naissances dans les hôpitaux de Gaza entre 2011 et 2017.

Elle conclut que les guerres contre Gaza et le blocus imposé par Israël ont des effets à long terme sur les mères.

"Alors que les co-facteurs connus de conséquences négatives sur la reproduction n’ont pas changé entre 2011 et 2017 à Gaza, on constate une augmentation des malformations avec l’introduction de nouveaux facteurs de risques tels que les attaques militaires de 2012 et 2014, qui ont induit une contamination par des restes d’armement métallique tératogène et carcinogène, une pauvreté croissante et la non réhabilitation des déchets", écrivent les médecins Paola Manduca, Nabil Al Baraquni, Loai Albarqouni, Dania Abu Abadi, Hanady Abdallah, Ghada Abu Hamad, Taghreed Abu Mosa, Suha Balousha, Huda Miqdad, Wafa Mohammed, Maha Salah, et Raneem ElShawwade.

On savait que les effets de ces métaux passent la barrière du placenta chez les mères exposées à leur présence. Nous avons également analysé en 2016 la charge métallique dans les cheveux des mères et de leurs nouveau-nés.

De même, la proximité géographique de déchets non traités, a été reliée à des naissances avant terme et à des malformations.

Et chez les mères souffrant de malnutrition, on retrouve une fréquence plus élevés d’enfants de faible poids à la naissance.

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : Reproductive Toxicology, Volume 86, June 2019, Pages 3-32 (Elsevier)

https://doi.org/10.1016/j.reprotox.2019.02.003

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0