Envoyez cette carte postale à Sarkozy pour exiger la libération de l'otage (...) - CAPJPO - EuroPalestine
  Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
5 décembre 2007

Envoyez cette carte postale à Sarkozy pour exiger la libération de l’otage français Salah Hamouri, détenu en Israël

(English translation below)

Un étudiant français, de mère française, de père palestinien résident à Jérusalem, qui n’a donc en réalité que la nationalité française, puisque la "nationalité" palestinienne n’existe pas, est détenu depuis le 13 mars 2005, dans les geôles israéliennes, sans jamais avoir été jugé. Salah Hamouri, 22 ans, étudiant à l’université de Béthléem, est ainsi retenu en otage depuis près de 3 ans, et le gouvernement français refuse de lever le petit doigt pour le faire libérer.

Le gouvernement, en la personne de Norbert Wurtz, porte parole du Quai d’Orsay a écrit à sa mère, Annick Denise Guidoux-Hamouri, professeur de français à Jérusalem, que le gouvernement français "ne peut pas interférer avec la justice israélienne" ! Ce que nos dirigeants appellent la justice israélienne, ce sont les tribunaux militaires israéliens basés dans les terrtoires palestiniens occupés, totalement illégaux au regard du droit internatinal, comme celui d’Ofer, devant lequel Salah Hamouri s’est présenté le 18 novembre dernier, pour s’entendre dire pour la 23 ème fois que l’audience était "reportée".


La mère de Salah écrit : "Le soldat Gilad Shalit sert dans une armée d’occupation, il a été pris en otage, il a un pays tout puissant (Israël) pour le protéger, et la France engage toutes les démarches diplomatiques pour sa libération. Mon fils qui est au moins aussi français, est lui aussi pris en otage par la "justice militaire" israélienne, qui n’ayant que des "suspicions" contre lui, reporte sans cesse les audiences ; et il n’a personne pour le protéger. Monsieur Sarkozy a reçu en juillet dernier les familles des soldats israéliens, mais il n’a même pas daigné répondre à mes courriers. "

Ce même gouvernement qui réclame à cor et à cris la libération de trois soldats de l’armée d’occupation israélienne, ne s’est jamais soucié du sort des 11 000 prisonniers politiques palestiniens, dont des centaines de femmes et d’enfants qui croupissent et meurent dans des cellules insalubres, privés de soins, recevant une nourriture infecte, constamment humiliés après avoir été torturés. Pas besoin de jugement la plupart du temps. ils sont coupables de dire non à l’occupation, d’être membres d’une organisation politique (Salah Hamouri est accusé d’être membre du Front Populaire de Libération de la Palestine), ou même d’être trop actifs dans la société civile, au sein d’associations palestiniennes qui apportent une aide à la population.

En octobre dernier, les gardiens israéliens de la prison de Ketziot ont attaqué les prisonniers de nuit, dans leurs tentes, pendant leur sommeil, tuant Muhammad Al-Ashqa, et blessant près de 200 autres détenus. Les prisonniers palestiniens dans de nombreuses prisons israéliennes entamèrent une grève de la faim pour protester. Qui en a parlé ?

Amneh Muna, une palestinienne de 30 ans, en prison depuis 2001, vient de subir pendant 14 mois des conditions de détention incroyables en Israël, recluse en isolement, dans une cellule de 2 m x 2,5, infectée de cafards, 23 H sur 24, avec interdiction de parler à qui que ce soit pendant la seule heure de récréation, ni de recevoir des visites. Qui en parlé ? Une campagne internationale (nous remercions tous ceux qui s’y sont joints) vient de permettre à Amneh d’obtenir des conditions de détention un peu moins barbares.

Aujourd’hui, nous vous demandons d’interpeller le gouvernement français qui collabore ouvertement avec l’occupant israélien, sur la situation de Salah Hamouri, en envoyant d’urgence cette carte postale à Nicolas Sarkozy (franchise postale pour l’Elysée : dispense de timbre).

Il faut que nous soyons très nombreux à intervenir. Merci de nous commander des cartes en quantité, dans toutes les villes de France, et de bien vouloir en diffuser autour de vous. Il suffit d’envoyer un mail avec vos coordonnées exactes (ainsi qu’un N° de téléphone) à info@europalestine.com. Le coût est de 1 euro les 5 cartes. Pour les envois postaux, merci de commander minimum 20 cartes (soit 4 euros). Mais nous comptons sur vous et sur toutes les associations pour passer des commandes plus importantes, afin que cette campagne soit rapidement massive et percutante.

Nous vous conseillons par ailleurs de demander à l’ensemble des médias d’informer leurs lecteurs, auditeurs et téléspectateurs sur la situation de ce concitoyen français retenu en otage.

CAPJPO-EuroPalestine

ENGLISH TRANSLATION by Robert THOMSON

Dear Friends,

A French student, with a French mother and a Palestinian father who lives in Jerusalem, whose only real nationality therefore is French, since the Palestinian "nationality" does not exist, has been held since 13th March 2005, in Israeli gaols, without ever having been tried. Salah Hamouri, 22 years old, a student at the University of Bethlehem, has thus been held hostage for almost 3 years, and the French government refuses to lift a finger to have him freed.


The government, in the person of Norbert Wurtz, spokesman for the Quai d’Orsay has written to his mother, Annick Denise Guidoux-Hamouri, a French teacher in Jerusalem, that the French government "cannot interfere in Israeli justice" ! What our rulers call Israeli justice are in fact Israeli military tribunals based in the Occupied Palestinian Territories, totally illegal under international law, such as that at Ofer, before which Salah Hamouri appeared on 18th November last, to hear for the 23rd time that the hearing was to be "adjourned".

Salah’s mother has written : "Corporal Gilad Shalit was serving in an occupation army, and was taken hostage, he has a very powerful country (Israel) to protect him, and France takes all diplomatic steps for his liberation. My son who is at least as French has also been taken hostage by the Israeli "military justice", which only has "suspicions" against him, constantly adjourns the hearings ; and he has no-one to protect him. Mr Sarkozy in July last received the families of the Israeli soldiers, but he has not even deigned to reply to my letters. "

This same government which loudly demands the liberation of the three soldiers from the Israeli Occupation Army, has never bothered about the 11,000 Palestinian political prisoners, including hundreds of children who rot and die in insanitary cells, are deprived of treatment, are given disgusting food and are constantly being humiliated after being tortured. There is no need for a trial in most cases. They are guilty of saying no to the occupation, of being members of a political organisation (Salah Hamouri is accused of being a member of the Popular Liberation Front for Palestine), or even of being too active in civil society, within Palestinian associations which bring help to the population.

Last October, the Israeli warders in the prison at Ketziot attacked the prisoners at night, in their tents, while they were asleep, killing Muhammad Al-Ashqa, and wounding almost 200 other detainees. Palestinian prisoners in many other Israeli prisons started a hunger-strike to protest. Who has spoken of it ?

Amneh Muna, a 30 year old Palestinian woman, in prison since 2001, has just spent 14 months in incredible detention conditions in Israël, held in isolation, in a cell 2m x 2.5m, infested with cockroaches, 23 hours out of 24, forbidden to speak to anyone whomsoever during her sole hour of recreation, or to receive visits. Who speaks of it ? An international campaign (we thank everyone who joined in it) has just allowed Amneh to have conditions of detention which are a little less barbarous.

Today, we ask you to contact the French government, which openly collaborates with the Israeli occupiers, regarding the situation of Salah Hamouri, by sending as a matter of urgency this post-card to Nicolas Sarkozy (free post for the Elysée Palace : no stamp rerquired).

We must be many who intervene. Please order the cards in large quantities, in all the towns of France, and be so kind as to spread them about around you. It is sufficient to send us an e-mail with your exact address (as well as a telephone number). The cost is 1 euro for 5 cards. To send them by post, we can take orders from 20 cards (i.e. 4 euros). However, we count on you and all associations to send us larger orders, in order that this campaign should speedily be massive and striking.

Furthermore we advise you to ask all media to inform their readers, listeners and viewers of the situation of this French fellow-citizen held as a hostage.

With best wishes,

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9560