Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
25 mai 2008

Justice : Finkielkraut passera-t-il une fois de plus au travers des mailles ?

Alain Finkielkraut comparaîtra ce mercredi 28 mai à 13 H 30 devant la 17ème chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris, à la demande de CAPJPO-EuroPalestine et Oumma.com qu’il a injuriées le 11 décembre 2005 sur Radio Communauté Juive, traitant ces deux associations de "gens qui ne veulent pas lâcher la proie juive".

Selon un rituel désormais au point, Alain Finkielkraut est passé maître dans l’art de proférer sur les radios et dans les journaux des propos racistes, d’insulter les Noirs, les Arabes, les Musulmans, les Antillais, les gens qui critiquent la politique israélienne... puis d’inverser les rôles et de se poser en victime de ceux qui dénoncent ses insanités. Et de sortir à chaque fois son "joker" : je suis juif, donc intouchable.

Ce "philosophe", enseignant à Polytechnique, responsable d’une émission hebdomadaire sur France-Culture, radio publique financée par les contribuables, admirateur d’Oriana Fallaci, qui n’a cessé de se répandre en propos haineux, a réussi à ce jour à éviter les condamnations, bénéficiant de "relaxes" et de "non-lieu", pour vice de forme ou "mauvaise qualification", dans les procès engagés contre lui (par des Antillais traités d’"assistés", par le cinéaste Eyal Sivan traité d’"antisémite juif"...).

En ce qui concerne ses nombreux propos racistes au moment des émeutes de banlieue de novembre 2005, publiées par le journal israélien Haaretz (et reprises par Le Monde), l’affaire n’a même pas été plaidée. Un non-lieu a été prononcé, car "courageux, mais pas téméraire", Alain Finkielkraut a nié en bloc tous les propos concernés, affirmant que Haaretz avait tout inventé. Les juges chargés de l’instruction ne se sont pas procuré l’enregistrement en français de l’interview de Finkielkraut, et ont ignoré le fait que ce dernier avait attendu plus de deux ans pour contester ses propos, malgré toutes les occasions qui lui furent offertes (deuxième article du Monde, interview d’Elkabach...).

Que va-t-il se passer mercredi prochain lors de cette nouvelle comparution ? Les juges prendront-ils la mesure du danger que constitue l’impunité d’un spécialiste des injures racistes, quels que soient ses appuis en haut lieu ? Une impunité qui a amené d’autres personnalités à se "lâcher" sans complexe sur la "coloration" de l’équipe de France et sur les Africains. Sans parler des injures racistes qui se répandent dans les stades sportifs. Pourquoi se gêner si "l’élite" se le permet ?

L’audience est publique. Ceux qui souhaitent y assister (et respecter bien entendu en silence le déroulement du procès) doivent se trouver mercredi 28 mai à 13 H 30 devant la 17ème chambre correctionnelle (Palais de Justice de Paris. M° Cité. Entrée accolée à celle des visiteurs de la Sainte-Chapelle)

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8440