Accueil > Actualités

Déportés pour avoir eu des enfants en Israel

mardi 23 juillet 2019

Après les avoir fait venir et les avoir exploités, Netanyahou est en train de déporter des travailleuses et travailleurs philippins, entrés en toute légalité dans le pays, pour les punir d’avoir mis au monde des enfants en Israël.


Manifestation de femmes Philippines à Jérusalem

L’opération de déportation a commencé dimanche à 5 H du matin, heure à laquelle une femme philippine, et son fils de 12 ans, né et élevé en Israël, ont été tirés de leurs lits pour être embarqués au centre de rétention de l’aéroport de Tel Aviv avant d’être expulsés.

Ils attendent dans ce centre de rétention une décision de la cour d’appel de Tel Aviv, tandis que le ministère de l’intérieur israélien a annoncé l’expulsion d’une centaine de travailleurs, pour la plupart philippins, et de leurs enfants.

"Cette déportation est avant tout une punition pour avoir osé donner naissance à des enfants en Israel", écrit le quotidien Haaretz, qui souligne que nombre des enfants en passe d’être expulsés ne parlent que l’hébreu et sont israéliens.

"A partir du moment où ces travailleurs légaux ont donné la vie en Israël, ils sont devenus illégaux, et le ministère de l’intérieur a refusé le renouvellement de leurs visas."

Dans sa grande bonté, les dirigeants du régime israélien ont laissé ces enfants terminer leur année scolaire, mais ils sont actuellement terrifiés à l’idée de subir le même sort que Michael James, 12 ans, en détention avec sa mère depuis 3 jours.

Israël, un "modèle de civilisation", celle qu’apprécient apparemment la centaine de membres du "Groupe d’Amitié France Israël" à l’Assemblée Nationale que voici :
http://www2.assemblee-nationale.fr/instances/fiche/OMC_PO733382

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : Haaretz

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0