Accueil > Actualités

Le gouvernement français rejette les demandes d’interdiction de BDS

jeudi 25 juillet 2019

Répondant à un courrier du député Meyer Habib demandant l’interdiction des manifestations du mouvement BDS, le ministre français de l’Intérieur Christophe Castaner indique que "les mesures portant interdiction générale et absolue" ne pouvaient "être prises en l’espèce", "le droit de se rassembler et de manifester étant une liberté fondamentale constitutionnellement protégée"


Le gouvernement français fait beaucoup de cadeaux à Israël, à ses dirigeants et à son lobby en France, mais il ne peut satisfaire la boulimie pathologique des ces derniers.

Exiger une loi qui interdise l’appel au boycott d’Israël pour des raisons politiques, éthiques, et de manière non violente, est une demande impossible à satisfaire tant que la France tient à se présenter comme une démocratie.

Il faudrait pour cela interdire l’appel au boycott de tous les autres pays, de tous les produits, condamner BHL quand il appelle au boycott de la Corse ou des Jeux Olympiques en Chine,

Martine Aubry quand elle appelait au boycott du Mexique, tous ceux qui appellent régulièrement au boycott de l’Iran et de la Russie, on en passe et des meilleures...

Ce n’est pas pour rien que la majorité des juges en France ont refusé d’appliquer la circulaire Alliot-Marie qui appelait tous les procureurs à demander des condamnations contre les militants appelant à boycotter les produits de l’occupant israélien.

Gandhi comme Mandela qui ont appelé au boycott des produits du colonisateur britannique pour le premier


Hollande en train de fleurir la tombe de Gandhi

et de tout ce qui était exporté par l’Afrique du Sud pour le second, devraient être mis en prison aujourd’hui ?

Les mensonges du lobby israélien, qui veut faire croire que le mouvement BDS est antisémite, alors qu’il fait au contraire une claire distinction entre les Juifs et la politique coloniale israélienne, et rappelle régulièrement que de nombreux Juifs, en France, aux USA, mais aussi en Israel sont opposés à cette politique, sont trop gros, ils ne passent pas.

Dans sa réponse à Meyer Habib, Christophe Castaner rappelle d’ailleurs que "les services de l’Etat demeurent particulièrement fermes vis-à-vis des discours ou des rassemblements prônant le racisme ou l’antisémitisme".

Et qu’il s’agisse des articles sur notre site, ou de nos rassemblements, les membres diligents du lobby israélien ont beau scruter la moindre parole, la moindre virgule, ils n’ont rien trouvé à se mettre sous la dent depuis notre création en 2002.

Ceux qui sont dans la haine et dans l’outrance sont ceux qui, comme "Le Monde Juif" commentent de cette manière la réponse de Castaner à Meyer : "Grande victoire des antijuifs : Castaner refuse d’interdire les rassemblements du mouvement antisémite BDS" et "le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, soutien notoire des terroristes palestiniens et des extrémistes du BDS, a justifié ce refus en insistant sur la liberté de manifestation."

Forts de leurs succès en Allemagne où le parlement a voté en mai dernier une résolution (qui n’a pas force de loi) assimilant l’appel au boycott d’Israël à l’antisémitisme, et aux USA où le congrès a rejeté les actions de boycott — décision non seulement inconstitutionnelle, mais qui ne peut que développer les préjugés antisémites au sein de la population, en créant un "régime à part" pour Israël—, Ies supporters de la colonisation, de l’apartheid et du nettoyage ethnique des Palestiniens voudraient bâillonner la liberté d’expression en France.

Une tentative vouée à l’échec, car aucune loi ne peut cacher l’occupation israélienne et toutes les atrocités qui vont avec.

Donc Meyer Habib et les autres relais du régime d’apartheid peuvent toujours vociférer et mentir effrontément et grossièrement, en affirmant à la fois que "L’appel au boycott est totalement illicite en droit français", et que "Quand il s’agit de boycott d’Israël, la loi reste lettre morte dans l’indifférence générale." (il faudrait choisir Monsieur Habib !)

Ni Monsieur Habib, ni le CRIF ne peuvent s’approprier tous les Juifs de France ou du monde. Ni obtenir que le journaliste israélien Gideon Levy qui appelle au boycott de son pays tant que dure l’occupation, soit considéré comme un antisémite, pas plus que tous les autres Juifs israéliens qui refusent de servir dans leur armée d’occupation, ni l’ensemble des personnalités dans le monde qui continuent, malgré le chantage à l’antisémitisme, à répondre à l’appel BDS lancé par les Palestiniens, tout comme ils avaient répondu à celui de Mandela pendant l’Afrique du Sud de L’Apartheid.

Monsieur Meyer Habib, vous devriez savoir que c’est l’impunité garantie à des criminels de guerre qui incite à l’antisémitisme, de même que toutes les lois et déclarations d’apartheid en Israel. L’élimination de tous celles et ceux qui ne font pas partie de "la bonne race", ou des "élus", telle qu’elle est exigée publiquement par des dirigeants israéliens, sionistes comme vous, n’est-elle pas davantage de nature à développer cette gangrène qu’est l’antisémitisme ?




CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0