Accueil > Actualités

Définition de l’antisémitisme : Au Canada, Vancouver fait de la résistance

samedi 27 juillet 2019

Non content d’avoir fait adopter par le gouvernement canadien la définition de l’antisémitisme, qui l’assimile à toute critique d’Israël ou tout soutien à la cause palestinienne, le lobby israélien a demandé qu’elle soit également cautionnée au plan municipal. Mal lui en prit...


Mobilisation à Vancouver contre la définition biaisée de l’antisémitisme

Sans consulter le parlement, le gouvernement fédéral canadien avait adopté fin juin la définition de l’antisémitisme qu’Israel cherche à imposer partout, celle qui consiste à tirer un trait d’égalité entre antisémitisme et critique
d’Israël.

Le lobby israélien, boulimique comme on le connait, a demandé que cela soit également le cas à tous les niveaux du pays, y compris dans la police, les écoles, on en passe et des meilleures...

Mais la première ville canadienne à émettre un avis sur le sujet, a rejeté en conseil municipal cette définition, la jugeant inadéquate et contre-productive en matière de lutte contre le racisme en général et l’antisémitisme en particulier.

Après une campagne active d’associations de défense des libertés, ainsi que de la communauté palestinienne de Vancouver, et de Juifs progressistes, la municipalité de Vancouver ne s’est pas laissée entraînée dans cette dérive.

Source : Marion Kawas pour Mondoweiss

CAPJPO-EuroPalestiine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0