Accueil > Actualités

Israël : une revue « scientifique » accusée de propagande grossière en faveur du régime d’apartheid

vendredi 2 août 2019

Les directeurs de publication de la revue universitaire « Israel Studies » ont été contraints de présenter leurs excuses, suite au tollé provoqué par le dernier numéro, accusé de propagande grossière en faveur du régime de Netanyahou, en lieu et place d’articles respectant un minimum de rigueur scientifique.

Pas moins de 11 universitaires membres du Comité de rédaction d’Israel Studies ont ainsi démissionné de leurs fonctions, après avoir pris connaissance du contenu du numéro « spécial été » se proposant « d’assainir » le vocabulaire du « conflit israélo-palestinien ». « Ce numéro spécial », écrivent les 11 protestataires, a été conçu en violation flagrante de toutes les règles de la publication scientifique, et des normes qu’on attend d’une revue universitaire ».

« Clairement, la frontière qui devrait séparer l’expression académique de la propagande politique ont été franchies », écrivent-ils, en motivant leur démission.

Les protestataires sont pourtant loin d’être eux-mêmes des militants de la campagne BDS.

On compte parmi eux Daniel Kurtzer, ancien ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, actuellement professeur à la prestigieuse université états-unienne de Princeton ; Derek Penslar, de Harvard ; Yehudah Mirsky, de l’Université Brandeis, l’un des principaux fiefs pro-Israël outre-Atlantique.

Tous déclarent que le numéro a été conçu et édité à leur insu.

« Au lieu d’être une invitation au débat comme ce devrait être la règle, ce numéro s’apparente à un manuel anti-BDS tout droit sorti des services de la ‘hasbara’ (les services gouvernementaux de propagande, NDLR), écrit de son côté l’historien Arie Dubnov.

Gênés aux entournures, les deux co-directeurs de la publication, Ilan Troen, de l’Université Brandeis (USA) et Natan Aridan, de l’Université Ben Gourion à Bersheva (Israël), ont alors présenté une lettre d’excuses, dont rend compte le quotidien Haaretz.

« Nous reconnaissons que la conception et l’élaboration de ce numéro spécial ont été entachées d’erreurs. Nous regrettons le désarroi que sa publication a pu causer », écrivent-ils, avant de promettre la mise en place de nouvelles procédures, plus collégiales, de sélection des articles proposés à la publication.

Source : https://www.haaretz.com/israel-news/.premium-editors-apologize-after-israel-studies-publication-accused-of-anti-bds-bias-1.7612481

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0