Accueil > Actualités

La police israélienne démasquée pour ses documentaires bidonnés (Vidéo)

mardi 6 août 2019

Haaretz révèle que des documentaires télévisés sur l’action de la police israélienne à Jérusalem sont totalement truqués, avec notamment des fusils soit disant trouvés au domicile de Palestiniens...


La police israélienne a carrément placé des fusils M-16 dans la cave d’un Palestinien de Issawiya, un quartier de Jérusalem, pour les besoins de sa propagande.

En fait, Samer Sleiman, dont la la maison et la cave avaient été fouillées en novembre dernier, s’était vu remettre un document certifiant qu’aucune arme n’avait été trouvée à son domicile.

Quelle ne fut pas sa surprise quand il vit récemment dans un épisode d’une série télévisée de Kan TV, intitulée "Jerusalem district", et vantant les mérites de la police, des fusilslM-16 exhibés comme provenant soit-disant de sa cave.

Le documentaire montre les forces de police, accompagnées de chiens, encerclant sa maison, puis opérant une grande fouille, et finissant par découvrir l’artillerie dans la cave. "Beau boulot officier !" conclut l’épisode faisandé.

- Extrait du documentaire en question :

Haaretz, qui a mené l’enquête, et qui s’indigne de cette arnaque, indique que seuls des pigeons ont été élevés dans cette cave.

Ce Palestinien n’a d’ailleurs jamais été interrogé ni inquiété à ce sujet. Au contraire, la police lui a remis un document attestant que rien de "compromettant" n’avait été trouvé chez lui.

"Je leur avais demandé à l’époque pourquoi ils filmaient tout cela, et ils m’avaient répondu que c’était pour prouver, en cas de réclamation, qu’ils n’avaient causé aucun dégâts. J’ai donc attendu, tranquillement assis à l’extérieur, qu’ils finissent leur recherche".

Sleiman a pris un avocat pour plaider la diffamation, le préjudice à son encontre, sa réputation, et celle de tous les résidents d’Issawiya, présentés comme des gens dangereux.

Sollicité par Haaretz, le producteur de la série, Ram Landes, n’a pour sa part souhaité ne faire aucun commentaire...

Par ailleurs, cette même police a handicapé à vie le fils de Samer Sleiman, lors d’une "bavure". Salah a perdu la vue suite à un tir de la police il y a 5 ans. Il avait alors 11 ans. L’Etat d’israel a estimé qu’il s’agissait d’une erreur mais a classé l’affaire sans suite et aucun policier n’a été arrêté.

Tirer une balle dans l’oeil d’un enfant à courte de distance, ce sont des choses qui arrivent n’est-ce pas ! L’an dernier l’Etat a finalement concédé quelques dédommagements pour "l’incident", après que la famille eut pris un avocat et engagé des poursuites.

Salah a perdu la vue des deux yeux, malgré 8 interventions chirurgicales

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : Haaretz

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0