Accueil > Actualités

Netanyahou a peur de deux parlementaires américaines !

jeudi 15 août 2019

Netanyahou vient d’interdire l’entrée à Rashida Tlaib et Omar Ilhan, deux élues du congrès américain, qui défendent le droit de boycotter Israël, après avoir dit qu’il les laisserait entrer. A l’approche des élections israéliennes, Netanyahou a peur de la détermination de ces deux femmes, et il a demandé un coup de pouce à Donald qui s’est fendu d’une déclaration hallucinante sur les deux femmes !


Donald Trump a estimé qu’Israël ferait preuve d’une "grande faiblesse" s’il acceptait de laisser entrer sur son territoire deux élues musulmanes et pro-palestiniennes du Congrès des Etats-Unis, qui entendent se rendre dans les Territoires palestiniens.

“Rashida Tlaib, représentante américaine d’origine palestinienne, et sa collègue Ilhan Omar détestent Israël et tous les juifs, et il n’y a rien qui puisse être dit ou fait pour les faire changer d’avis", a affirmé (sic) le président américain sur Twitter.

Si Ilhan Omar et Rashida Tlaib, membres de l’aile gauche du Parti démocrate à la Chambre des représentants, n’ont bien entendu rien contre les Juifs, elles ne se pâment pas d’admiration devant Netanyahou et ses pairs à la tête du régime d’apartheid.

Ces derniers ont d’aileurs été vexés qu’elles ne sollicitent aucune entrevue officielle avec eux, et qu’elles osent annoncer leur "visite en Palestine" (et non en Israêl) .

Mais Netanyahou, qui veut donner des gages à l’électorat de droite et d’extreme-droite israélien, montre en réalité sa faiblesse aux yeux d’un grand nombre d’Américains, s’il n’est même pas capable de tolérer la présence de deux députées américaines critiques à l’égard de son gouvernement.

Les réactions sont très négatives aux USA, de la part de parlementaires de tous bords ainsi que des diplomates.

Même les associations juives américaines ont désapprouvé la décision israélienne.

"Nous désapprouvons le soutien des représentantes Omar et Tlaib au mouvement anti-Israël et antipaix BDS, mais nous pensons également que tout membre du Congrès devrait être en mesure de se rendre chez notre allié démocratique Israël pour le découvrir en personne", a affirmé sur Twitter l’Aipac (équivalent du CRIF en France), une organisation dont les membres de l’administration Trump se montrent d’ordinaire très proches.

L’American Jewish Committee (AJC), l’une des plus anciennes organisations juives américaines, a également estimé dans un communiqué que "visiter Israël était nécessaire pour mieux comprendre ce pays dynamique et les défis sécuritaires très réels auxquels il est confronté".
"Les conséquences de l’interdiction d’entrée faite à deux membres du Congrès risquent d’être plus graves aux États-Unis que le choix inverse", a ajouté l’organisation.

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0