Accueil > Actualités

Solidarité avec les militants BDS de Montpellier en butte à la répression !

lundi 16 septembre 2019

La Campagne BDS France Montpellier dénonce le harcèlement policier aux ordres de la Mairie dont les militant.e.s BDS sont l’objet et l’un d’entre eux en particulier, José-Luis Moraguès. Ci-dessous le communiqué de BDS 34.

COMMUNIQUÉ

"En 2018 , 13 PV ont été dressés au nom de José-Luis Moraguès, membre de BDS France Montpellier pour « occupation illégale de l’espace public » . Il a été a auditionné 8 fois par la police judiciaire pour le même motif et reçu 4 contraventions : une pour avoir parlé avec une petite sono dans les Halles de La Paillade et 3 autres pour « Emission de bruit portant atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme » place de la Comédie et Bd Louis Blanc...

La première contravention pour « Émission de bruit portant atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme » du code de la santé publique (!) a été dressée le 19 mai 2018 à 16h01 place de la Comédie.
Le 19 mai 2018, BDS France-Montpellier avait déclaré une manifestation en préfecture et à 16h01 José-Luis Moraguès se trouvait en tête de la manifestation place Jean Jaurès (à environ 400m de la Comédie).
Parce qu’il conteste cette contravention et dénonce une nouvelle atteinte à la liberté d’expression et de manifester qui se cache derrière une prétendue infraction au code de la santé publique, José-Luis Moraguès est convoqué au tribunal de police le 16 octobre 2019 à 8h30

La nature de l’accusation est doublement révélatrice :
- D’une gouvernance qui, en symbiose avec Macron-Castaner se croit tout permis, qui use de son pouvoir de façon arbitraire et inique jusqu’à détourner les règlements pour porter atteinte à la liberté d’expression et à la liberté de manifester.
- D’un pouvoir municipal qui se positionne clairement en soutien à l’État d’apartheid israélien. D’un pouvoir qui, non seulement soutient – fait unique en France - chaque année, par sa présence, la commémoration de « Jérusalem capitale d’Israël » en présence du consul d’Israël mais qui à la demande du CRIF mène depuis 2015 une répression ciblée contre BDS Montpellier et ses militant.e.s.

Il est vrai que la présidente du CRIF Régional élue municipale (Majorité P. Saurel) ne ménage pas ses efforts pour combattre toute dénonciation des crimes et violations du droit par l’État d’apartheid israélien. Celle,qui qualifie « d’incitation à la haine » et « d’antisémitisme » la simple demande d’application des résolutions de l’ONU en Palestine, s’est fixé comme objectif de chasser le stand BDS-Palestine de la Place de la Comédie et d’interdire toute expression publique de BDS France Montpellier.

Rassemblement : Mercredi 16 octobre 2019 dès 8h, Tribunal de Police, Place Pierre Flotte Montpellier."

Campagne BDS France : comitebdsf34 chez gmail.com FB : campagne BDS France Montpellier https://bdsf34.wordpress.com/

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0