Accueil > Actualités

Le Parti travailliste britannique vote pour le Droit au Retour des réfugiés palestiniens

mardi 24 septembre 2019

A une très large majorité, les délégués du parti travailliste du Royaume-Uni ont reconnu lundi, lors de leur conférence annuelle, le Droit au Retour des Palestiniens. Un vrai renversement de situation, quand on pense à leur position lors de la création de l’Etat d’Israel !


La conférence annuelle des délégués du Parti travailliste en 2018. Asa Winstanley

Deux semaines après la fédération syndicale britannique (Trade Union Congress), le "Labour" a donc reconnu à son tour ce droit inscrit dans les résolutions de l’ONU, par un vote considéré comme "historique" !

Il également appeIé à "cesser tout commerce des armes avec Israel, violant les droits humains des Palestiniens", se félicite le représentant de la Palestine Solidarity Campaign (PSC), qui ajoute toutefois : "il s’agit maintenant de traduire cette motion dans les actes du parti, alors que nous nous approchons des élections générales en Grande-Bretagne".

Il rappelle également que le parti travailliste a "une responsabilité particulière en ce qui concerne les injustices subies par les Palestiniens, étant donné le rôle qu’il a joué dans la politique coloniale britannique ayant permis l’expulsion de 800.000 Palestiniens de leur terre natale".

Pour rappel, le Parti travailliste était au pouvoir en 1948, et il a fait
campagne dès 1945 pour le nettoyage ethnique des Palestiniens, déclarant : "Le transfert de la population palestinienne est une nécessité. Encourageons les Arabes à partir afin que les Juifs s’installent".

Le parti travailliste envisageait même à l’époque la possibilité "d’étendre les frontières du futur Etat juif", en annexant des parties de la Jordanie, de l’Egypte ou de la Syrie.

Le chancelier travailliste Hugh Dalton, tête de file de cette politique, se déclarait carrément pour un "Sionisme plus plus",

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : Electronic Intifada

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0