Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
17 septembre 2010

Boycott : 3 militants de Perpignan appelés à comparaître le 11 octobre. Mobilisation !

Yamina Tadjeur, Jeanne Rousseau et Bernard Cholet du Collectif 66 Paix et Justice en Palestine ont appris hier qu’ils sont convoqués à l’audience du Tribunal Correctionnel le lundi 11 octobre 2010 à 14 heures pour avoir appelé au boycott des produits israéliens. La solidarité doit s’exercer sans faille !

Les 3 militants du Collectif 66 Paix et Justice en Palestine ( Yamina Tadjeur, Jeanne Rousseau et Bernard Cholet) sont sortis ce jeudi 16 septembre de l’antenne de la police judiciaire de Perpignan où après audition, le procureur a « demandé » qu’ils soient convoqués à l’audience du Tribunal Correctionnel le 11 octobre 2010 à 14 heures.

[Texte de la convocation en justice)

Ces 3 militants seront " jugés sur les faits suivants" :

"pour avoir à Perpignan dans le département des P/O le 15 mai 2010 depuis temps non prescrit pour :

  • des discours proférés dans un lieu public en l’espèce en interpellant les clients du magasin Carrefour en leur demandant de ne pas acheter des produits en provenance d’Israël---
  • des écrits distribués ou exposés dans un lieu public en l’espèce en distribuant aux clients du magasin Carrefour ou en exposant dans ce magasin des tracts à l’entête de BDS appelant au BOYCOTT des produits en provenance d’Israël---
  • des affiches exposées au regard du public en l’espèce en exposant des affiches dans le magasin Carrefour mentionnant notamment « BOYCOTT APARTHEID ISRAEL » et « refusez d’acheter des produits israéliens…refusez le code qui commence par 729… »
  • provoqué à la discrimination à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non appartenance à une ethnie, , une nation, une race ou une religion déterminée faits prévus et réprimés par les articles 23, 24 alinéa 8, alinéa 11 et 1 article 42, article 43 de la loi du 29 juillet 1881---
  • en tout cas sur le territoire national et depuis temps n’emportant pas prescription, par écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images, cris, discours ou menaces rendus publics, moyen de communication au public par voie électronique, en l’espèce, provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne (plaignant Samy GHOZLAN représentant le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme) à raison de son origine ou de son appartenance ou non-appartenance à une ethnie, nation, race ou religion déterminée. »

Le collectif 66 est appelé à se réunir mardi pour mettre en place une vaste campagne de solidarité dans le département.

Y compris au-delà du département, la riposte à ce baillonnement de la liberté d’expression, qui nous concerne tous, doit être la même que pour les militants de Mulhouse : Pour chaque tentative d’intimidation et de répression, le boycott de l’occupant israélien, doit être revendiqué par un nombre croissant de femmes et d’homme.

Il y en a assez de ce chantage à l’antisémitisme ! De ce scandale qui consiste à inverser les rôles : qui est discriminé aujourd’hui ? Qui pratique la haine et la violence ? Qui bafoue le droit ?

"Moi aussi je boycotte. Inculpez-moi !"

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1210