Accueil > Actualités

Israël : Haaretz demande la séparation de la religion et de l’Etat

mardi 29 octobre 2019

Dans son éditorial de ce mardi, le quotidien israélien Haaretz s’élève contre les décision rabbiniques —qui ont force de loi— concernant notamment les divorces et la garde des enfants. Il conclut en réclamant une "séparation complète de la religion et de l’Etat".


Prenant l’exemple d’un jugement que vient de rendre le tribunal rabbinique d’Haïfa, en complète contradictions avec les recommandations des services sociaux, Haaretz s’indigne :

"Alors que les professionnels des services sociaux ont recommandé que ce soit la mère qui ait la garde de ces deux fils de 5 et 8 ans, alors que le père a été condamné pour des actes de violence familiale, et que l’aîné refuse clairement de vivre avec lui, le tribunal rabbinique d’Haïfa vient de décider de confier les enfants à leur père et de priver la mère de tout droit de visite, parce qu’elle n’a pas un mode vie religieux" (Aaron Rabinowitz, lundi).

"Voilà comment se prennent les décisions de ce type en Israel à notre époque. Non pas en fonction de l’intérêt des enfants, mais selon les règles "kasher", dénonce le quotidien.

"Il suffit qu’un homme déclare que son ex-femme a inscrit ses enfants à un cours de natation thérapeutique dispensé par une femme,et qu’elle leur a donné de la nourriture non kasher, pour que les enfants soient retirés à la mère. Et les rabbins n’ont que faire des recommandations des services sociaux !".

"Et c’est l’Etat d’Israël qui donne à ces rabbins toute autorité en la matière.
Les couples qui divorcent sont confrontés à ce problème, et la seule option qui leur reste c’est de faire appel auprès ... de la Cour suprême rabbinique, dont les jugements ne sont que très rarement remis en cause par la Haute Cour de Justice. Et en outre, les tribunaux rabbiniques se moquent des éventuelles décisions de cette dernière."

"La seule manière d’empêcher ces jugements tordus et discriminatoires c’est de séparer totalement la religion et l’État. Tous les autres moyens de résoudre la quadrature du cercle ne peuvent que résulter dans la poursuite de l’injustice, y compris à l’encontre d’enfants de 5 et 8 ans".

A méditer par tous ceux, en France, qui encensent Israël, tout en brandissant une "laïcité" à leur sauce (c’est à dire en déformant la loi de 1905), ou en se prétendant "féministes", pour mieux s’en prendre aux musulmans.

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : Editorial de Haaretz du 29 octobre 2019

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0