Accueil > Actualités

Action spectaculaire au Maroc contre l’importation de matériel israélien (vidéo et photos)

mercredi 30 octobre 2019

Nos amis de BDS Casablanca sont allés dénoncer la présence de la société israélienne NETAFIM à la foire internationale des dattes à Erfoud (Sud du Maroc) ce week-end. Ahmed Ouahmed, président de l’observatoire marocain contre la normalisation, qui a été frappé par la police, est en détention. D’autres militants ont été arrêtés. Le gouvernement marocain montre son vrai visage, et le fossé entre ses paroles et ses actes s’élargit, comme le montre la télévision marocaine.

Comme tous les ans, la foire internationale d’Erfoud a fait l’objet d’une attention toute particulière de la part des militants anti-normalisation, qui appellent au boycott d’Israel, car du matériel matériel israélien y est exposé et vendu (Netatim, Azud..)

"Cette année la mobilisation de ces militants ayant fait le déplacement (9h de route depuis Casablanca) a mis les autorités marocaine dans une nervosité telle qu’ils nous ont chargé immédiatement et sans sommation", rapporte Saadia


"Plusieurs d’entre nous ont été blessés, deux militants de BDS Casablanca ont été incarcérées pendant 3 heures, tandis qu’Ahmed Ouahmed, est toujours détenu et sera déféré demain, accusé de ’coups et blessures sur agent dans l’exercice de sa fonction’, alors qu’il était en civil, ne s’est pas présenté, et a roué de coups ce militant", précise Saadia.

L’affaire fait beaucoup de bruit au Maroc, notamment sur les réseaux sociaux.

"Nous connaissons les méthodes de nos agents au Maroc, c’est le makhzen qui décide des accusations", conclut Saadia, qui rappelle qu’il n’y a aucune reconnaissance d’Israël par le Maroc et qu’aucun échange avec cet Etat colonial n’est permis.

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0