CAPJPO - EuroPalestine

Football France-Israël : BDS 5 - Apartheid 0 (Vidéo)

vendredi 28 octobre 2011
Enregistrer au format PDF   Version imprimable de cet article Version imprimable      
 

Tous les supporters, tous les spectateurs, doivent savoir que lorsque nous accueillons avec les honneurs des sportifs israéliens, qui ont le droit de se déplacer et de concourir aux quatre coins du globe, les sportifs palestiniens, sont quant à eux, privés de jeu, d’entraînement, de compétition, quand ils ne sont pas emprisonnés ou tués.

Les check-points, les barrages israéliens, tout comme les refus d’accorder des laisser passer à l’intérieur des territoires palestiniens, comme à l’extérieur, permettent depuis longtemps à Israël de nier le sport et les athlètes palestiniens.

Ainsi, Mahmoud al-Sarsark, 22 ans, qui fait partie de l’équipe nationale de football palestinienne était kidnappé par l’armée israélienne, alors qu’il quittait la bande de Gaza pour se rendre à une rencontre sportive en Cisjordanie. Après 8 heures d’interrogatoires des sportifs, Al-Sarsak a été emmené à la prison d’Ashkelon.

Les exemples ne manquent pas. En 2004, 5 footballeurs del’équipe nationale palestinienne ont été empêchés de se rendre aux éliminatoires de la coupe mondiale de foot, alors qu’ils devaient jouer contre l’Ouzbékistan.

Et les autres joueurs palestiniens, qui avaient réussi à s’y rendre, ont été punis à leur retour. Ils ont mis 40 heures pour franchir les 100 mètres qui séparaient Rafah (frontière égyptienne) du check-point israélien ! En arrivant à Gaza, l’un des joueurs, Ziad Al Kourd, a trouvé sa maison de Deir Al-Balah démolie par l’armée israélienne.

En 2003, lors des Jeux Olympiques pour Handicapés (Special Olympic World games), qui ont eu lieu en Irlande, un jeune athlète palestinien, atteint de trisomie 21, s’est vu refuser par Israël la possibilité de sortir pour participer à ces jeux (irish Times du 18 juin 2003).

En fait, l’équipe de foot palestinienne ne peut quasiment jamais se constituer, à cause des barrages en Cisjordanie et du blocus de Gaza.

L’équipe féminine de foot a eu l’occasion de se retrouver réunie pour la première fois, en Jordanie, à l’occasion du championnat de football féminin de l’Asie occidentale, en 2007. « Les joueuses ont fait le match sans même connaître leurs prénoms respectifs », rapportait leur coach Hilal.

Nevin Kleib, footballeuse de l’équipe nationale palestinienne, empêchée par les check-points et le mur de l’apartheid en Cisjordanie, d’accéder au terrain de foot qui se trouvait à 20 km de distance, et obligée de jouer sur du béton.

Mais Israël ne se contente pas de priver les Palestiniens d’entrainement et de compétitions internationales.

Il détruit les stades de foot dans les territoires palestiniens, comme à Gaza en 2006.

Il assassine des joueurs comme le talentueux milieu de terrain Tarek Al-Quto, en Cisjordanie.

Les enfants ne sont pas épargnés. Beaucoup ont été tués alors qu’ils jouaient au foot, comme Ali 11 ans, tués par un sniper israélien sur un stade de foot, le 18 juin 2001.

Et les sportifs israéliens le savent. Non seulement ils ne protestent pas, mais ils participent à ces crimes. Au moment des massacres de Jénine en 2002, il s’avérait que 21 des 22 joueurs de l’équipe de foot israélienne qui se produisaient au même moment, servaient dans l’armée d’occupation.

Pour ces raisons, nous ne pouvons accueillir, comme si de rien n’était, des équipes sportives israélienne dans nos pays. Pas plus que nous ne pouvons accepter que l’équipe française de foot des juniors aille jouer au pays de l’apartheid en 2013. Si si vous n’intervenez pas, l’Euro 2013 ne sera pas celui de « L’Espoir » mais celui du racisme.

Ecrivez massivement et téléphonez à l’UEFA, à Platini et à la fédération française de football :

1) En France :

Federation Francaise de Football

87, boulevard de Grenelle

75738 Paris Cedex 15. France

Téléphone : + 33 (0)1-44-31-73-73. Fax : + 33 (0)1-44-31-73-70

Autres contacts : Nathalie Boy de la Tour et Guillaume Nasli

e-mail : contact@fondationdufootball.com

PDG : Jean-Pierre Escalettes. e-mail :webmaster@fff.fr

2) Ecrire aussi au siège de l’UEFA qui se trouve à Nyon, en Suisse :

Par la poste : UEFA : Route de Genève 46. Case postale CH-1260 Nyon 2. Suisse. Tel : +41 (0) 848 00 2727. Fax : +41 (0) 848 01 2727. Bureau des medias : Tel : +41 (0) 848 04 2727

CAPJPO-EuroPalestine


Accueil du site |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site Pour agir  Suivre la vie du site BOYCOTT   ?

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC

Creative Commons License