Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
28 février 2012

Grande-Bretagne : Les VERTS montent au créneau contre le Fonds National Juif (KKL)

Le parti des Verts en Angleterre et au pays de Galles a voté à une très large majorité une motion condamnant les pratiques d’annexion de terres dans les territoires palestiniens occupés et a réclamé que le statut "caritatif" permettant au JNF-KKL de collecter des fonds en Grande-Bretagne lui soit retiré.

La campagne contre le Fonds National Juif (JNF), qui se présente comme une association oeuvrant pour l’écologie en Israël et qui est en réalité un auxiliaire de l’Etat d’Israël, spécialisé dans le vol de terres palestiniennes, ne cesse de se développer en Grande-Bretagne.

Deborah Fink, membre des Verts et co-fondatrice des "Juifs pour le boycott des produits israéliens", a présenté cette motion dimanche. Elle a mis en garde son parti contre la couverture "écologique" adoptée par le Fonds National Juif, soulignant que le Parti des Verts défend des principes de justice environnementale et sociale, les Droits de L’homme, lutte contre le racisme et soutient les Palestiniens qui ont lancé cette campagne.

"Le JNF, a-t-elle déclaré, est un frein majeur à la réalisation de la politique du parti des Verts au Proche-Orient, et il est inadmissible que cette association usurpatrice de l’étiquette "verte" bénéficie d’avantages en matière d’impôts. C’est notre argent, qui subventionne de cette manière l’injustice".

La motion a été adoptée avec seulement 3 voix contre, mais sans intervention pour s’y opposer.

Avant l’adoption de cette motion dimanche par les Verts, plusieurs syndicats, ainsi que 64 députés avaient déjà voté une résolution réclamant que le Fonds National Juif (appelé KKL en France) cesse de recueillir de l’argent sur le dos des contribuables britanniques.

style='float:left; width:500px;'>
Le JNF-KKL se targue de reboiser des terres, ou encore d’aménager des parcs sur des terrains en Israël, qui sont en fait des villages palestiniens et des terres volées.

L’an dernier, David Cameron, s’est vu contraint de démissionner de son poste de président honoraire de cette institution, une première dans l’histoire de la Grande-Bretagne, puisque le premier ministre est traditionnellement nommé à ce poste.

Terry Gallogly, également membre des Verts, s’est réjoui de la décision de son parti, en expliquant : "Cela fait plus de 60 ans que notre gouvernement est directement ou indirectement complice des violations des droits des Palestiniens par Israël. Le JNF-KKL est un outil majeur de l’apartheid et du nettoyage ethnique palestinien, qui opère de manière para-étatique sur l’administration des terres"

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1220