Accueil > Actualités

La compassion du Prince Charles pour le peuple palestinien

samedi 25 janvier 2020

Les médias rapportent que le Prince Charles a fait montre d’un peu plus de compassion envers le peuple palestinien et sa privation de liberté, que d’autres dirigeants comme Emmanuel Macron, lors de sa visite vendredi en Cisjordanie occupée.


"Mon souhait le plus cher est que l’avenir vous apporte liberté, justice et égalité", a déclaré au peuple palestinien le Prince Charles, qui a pris la peine de visiter Béthléem, et d’y rencontrer plusieurs personnalités tant chrétiennes que musulmanes.

“Cela me brise le coeur de voir que vous continuer à subir autant de souffrances", a-t-il dit lors de son discours à Casa Nova, un lieu de pélerinage franciscain proche de l’église de la Nativité.

Le prince Charles a également pris le temps de discuter avec des réfugiés palestiniens, comme Abdelfattah Abu Srour, directeur du centre culturel Al Rowwad, dans le camp de réfugiés d’Aïda.
Ce dernier lui a fait savoir qu’il travaillait avec des enfants de 8 ans qui, lorsqu’on leur demandait ce qu’ils veulent faire plus tard, répondent : "je veux mourir, car tout le monde se moque de notre situation".

Rua Ahmad Abuoda, autre réfugiée palestinienne, âgée de 20 ans, qui travaille avec les mères d’enfants handicapés, a indiqué au Prince Charles que bon nombre de ces enfants sont handicapés parce qu’ils ont été blessés par des soldats israéliens.

Le prince Charles, n’ignore sans doute pas que son pays est l’un des principaux responsables de la situation des Palestiniens. Avec la déclaration Balfour en 1917, promettant aux Juifs — persécutés par des Européens— de créer leur "foyer" sur la terre de Palestine, comme si elle était vierge ou leur appartenait. Et avec le mandat britannique en Palestine, qui a permis jusqu’à la fin de la 2ème guerre mondiale, l’annexion de nombreuses terres palestiniennes et l’armement des groupes terroristes juifs qui se sont employés à réprimer et expulser les Palestiniens.

Et on peut se demander si l’humanisme de ses déclarations va avoir le moindre impact sur la collaboration de la Grande-Bretagne avec l’Etat d’apartheid israélien, et sur la manière dont les usines d’armement israéliennes Elbit prospèrent au Royaume-Uni ?

Source : The Guardian

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0