CAPJPO - EuroPalestine

Coupe de foot junior en Israël : l’UEFA sommée de s’expliquer (photos)

samedi 26 janvier 2013
Enregistrer au format PDF   Version imprimable de cet article Version imprimable      
 

Une soixantaine de militant(e)s européens sont allés demander des comptes aux dirigeants de l’UEFA, dont Michel Platini, à l’occasion de leur conseil exécutif ce vendredi 25 janvier à Nyon (Suisse). Ils ont dénoncé devant les médias présents le choix honteux de l’UEFA (Union européenne de football) de confier à Israël la phase finale de la prochaine coupe européenne des moins de 21 ans.

Venus de plusieurs pays d’Europe et notamment de France, d’Angleterre et de Suisse, nous sommes arrivés à 14 H à l’UEFA, alors que ses dirigeants ne s’étaient même pas donné la peine de répondre à une demande d’être reçus en délégation, que nous leur avions adressée au début janvier.

Nous avons donc exposé devant le personnel de l’UEFA, les journalistes présents et la police également sur les lieux —courtoise et attentive à nos arguments—, les nombreuses raisons qui disqualifient totalement Israël pour la tenue de compétitions internationales, et qui font des dirigeants de l’UEFA les complices de la politique criminelle de cet Etat.

Oralement, mais aussi dans un tract en français et en anglais, de même que par le biais de nombreuses pancartes très explicites, nous avons souligné :

  • L’impossibilité pour les sportifs palestiniens et notamment les footballeurs de pratiquer normalement leur sport
  • L’emprisonnement par Israël de deux joueurs de l’équipe nationale de football palestinienne, Omar abu Rouis et Mohammed Nemer, sans motif ni procès, depuis près d’un an
  • La destruction, pour la seconde fois, du grand stade « Palestine » de Gaza, en novembre 2012 par des bombardements israéliens
  • L’arrestation, la torture, l’assassinat de très nombreux jeunes de moins de 21 ans par Israël, sans parler des jeunes bombardés, assassinés.
  • Et, « cerise sur le gâteau », le fait que la plupart des matches de foot qui se tiendront en Israël en juin prochain, se dérouleront sur d’anciens villages détruits par Israël, dont un ancien stade de foot palestinien.

Un peu « gênés » par notre présence, pacifique mais d’autant plus dérangeante qu’elle se déroulait en présence de journalistes, Platini qui avait jusqu’ici fait la sourde oreille à nos courriers, comme aux interpellations de dizaines de footballeurs célèbres, tels Eric Cantona et Frédéric Kanouté, nous a finalement reçus en délégation. Trois militantes se sont proposées pour y aller, étant donné qu’il n’y avait que des hommes en face de nous.

Autant dire que ses explications étaient affligeantes, sans parler des propos sionistes de son conseiller Pascal Torres.

En vrac :

  • « Le sport ne peut se mêler de politique, c’est pourquoi l’UEFA n’envisage pas de prendre des sanctions contre Israël » (pas de réponse concernant le boycott sportif de l’Afrique du Sud de l’apartheid)
  • « la décision de confier à Israel le prochain championnat des moins de 21 ans est le résultat d’un vote de toute l’UEFA » (mais Platini a refusé de dire ce qu’il avait voté et ne s’est à aucun moment opposé à ce vote)
  • « Platini déplore l’emprisonnement actuel de deux joueurs de l’équipe palestinienne de football par Israël, et il va voir ce qu’il peut faire par le biais du lobbying » (Et si d’autre joueurs sont ensuite emprisonnés, comme l’ont été Mahmoud Sarsak et bien d’autres, il n’a pas de solution et ne compte pas prendre de sanctions contre Israël.)
  • « La destruction par Israël, pour la deuxième fois, du stade de foot ’Palestine’ à Gaza : de quoi nous plaignons-nous puisque la FIFA va payer sa reconstruction » (sic !)
  • « L’UEFA garde le contact avec les sportifs palestiniens et fait en sous-main de nombreux efforts pour leur venir en aide ». (Il faut croire que ces efforts ne sont pas très payants puisque leur situation ne cesse de se détériorer ? Pas de réponse)
  • « L’UEFA compte organiser le 13 juin, quand se termineront les matches en Israël, un match en Palestine avec deux équipes de foot palestiniennes féminines » (Quelle honte, quelle indécence ! Quel mépris pour les joueurs palestiniens)
  • Question sur la charte de l’UEFA contre le racisme et l’égalité entre les peuples : pas de réponse
  • Question sur la situation des jeunes Palestiniens de moins de 21 ans livrés aux arrestations, emprisonnement, à la torture et aux assassinats par Israël : pas de réponse (nous avons souligné que l’UEFA encourageait, par ses décisions, les exactions de l’occupant à leur égard)

Il faudra une mobilisation plus forte pour empêcher, Platini et ses pairs, de se servir du sport pour blanchir les crimes israéliens, crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Et nous sommes partis laissant à ces messieurs (nous n’avons pas vu une seule femme) un dossier complet (bilingue) sous enveloppe, à l’attention de chacun des membres du Conseil Exécutif de l’UEFA, ainsi qu’une pétition de 6000 signataires européens contre la tenue de ce championnat en Israël.

Ils ne pourront pas dire « Nous ne savions pas »...

Nous vous invitons à organiser dans toutes les villes des manifestations de protestation contre la tenue scandaleuse de cette compétition européenne en Israël.

Nous vous invitons à lire et à faire lire la brochure « On ne peut pas s’en foot » expliquant la situation des sportifs palestiniens et démontrant, rapports officiels à l’appui, qu’Israël n’est pas le petit Etat démocratique et civilisé qu’il prétend être, mais un Etat terroriste qui n’hésite pas à kidnapper, emprisonner et torturer des enfants à partir de l’âge de 12 ans.

Commandes à info@europalestine.com

Sur les murs de l’UEFA...

CAPJPO-EuroPalestine


Accueil du site |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site Pour agir  Suivre la vie du site BOYCOTT   ?

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC

Creative Commons License