Accueil > Actualités

USA : la LDJ renonce à une « descente musclée » sur un quartier noir de New York

vendredi 31 janvier 2020

La Ligue de Défense Juive (LDJ) Canada (aux Etats-Unis, l’organisation est sur la liste des organisations terroristes) a renoncé à une « descente » sur un quartier populaire de New York, où, sous couvert de la tenue d’une « conférence » dimanche 2 février, elle se proposait d’y faire avant ou après, une chasse aux « Nazis Noirs ».

Le patron de la milice, Meir Weinstein, a indiqué que l’annulation du déplacement était due à des « menaces » que le centre devant accueillir la « conférence » aurait reçues de la part « d’éléments du BDS ».

Sauf qu’aucune trace desdites « menaces » n’a été produite, et la direction de l’établissement ayant invité la LDJ, le Eshel Hospitality Center, s’est refusé à tout commentaire, indique le site Electronic Intifada. Il est probable, estime Electronic Intifada, que la police new-yorkaise ait prévenu les fascistes canadiens et leurs comparses new-yorkais qu’en cas de violences, il y aurait arrestations et poursuites.

Meir Weinstein avait été l’un des meneurs des violences exercées par les voyous de sa LDJ, venus soutenir en 2017 le congrès du lobby israélien officiel états-unien, l’AIPAC, à Washington.

Alors que des milliers de jeunes, notamment juifs, manifestaient à l’extérieur du bâtiment contre la colonisation de la Palestine, la bande de Weinstein avait sauvagement attaqué un universitaire d’origine palestinienne, le blessant grièvement, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous.

Deux des lyncheurs avaient été arrêtés et inculpés, mais ils sont apparemment repartis libres au Canada où l’on n’a plus eu de nouvelles de ces tristes sires.

Il est inutile de s’étendre sur le « programme » de la Jewish Defense League, fondé sur le recours à la violence physique. Héritière du parti Kach du rabbin Meir Kahane, elle prône tout simplement l’expulsion de tous les Palestiniens, que ce soient ceux des territoires occupés en 1967 ou bien les Palestiniens citoyens d’Israël.

Baruch Goldstein, l’homme qui avait massacré 29 musulmans en prière dans la mosquée d’Ibrahim (Hébron-al Khalil) en 1994, était d’ailleurs membre de cette organisation, la LDJ organisant régulièrement des pèlerinages sur la tombe de celui qu’elle considère comme un « héros ».

Weinstein continue au demeurant de se réclamer lui-même de Kahane, dont il a récemment posté une vidéo datant de 1985 vantant le « transfert » de tous les Arabes (voir ci-dessous).

« De telles déclarations avaient amené le présentateur de CNN a demander à Kahane s’il ne préconisait pas la même chose qu’en leur temps Hitler ou Staline, question d’une franchise qu’on a du mal à imaginer de la part des médias mainstream de nos jours », commente Electronic Intifada.

Le choix du centre Eshel comme base de départ pour des exactions ne doit sans doute rien non plus au hasard. L’établissement est en effet situé à Crown Heights, un quartier populaire de Brooklyn à New York, principalement peuplé d’habitants d’origine antillaise et d’une minorité consistante de juifs religieux (Loubavitchs).

L’endroit rêvé pour tenter d’y déclencher des tensions inter-communautaires.

Weinstein a promis que ce n’était que partie remise. La vigilance face à ces bandes racistes est donc toujours de mise.

Source : https://electronicintifada.net/blogs/michael-f-brown/racist-jdl-cancels-new-york-event?utm_source=EI+readers&utm_campaign=27bdcd8e21-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_e802a7602d-27bdcd8e21-260782621

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0