Accueil > Actualités

La gauche mobilisée à Tel Aviv contre le plan des escrocs

mardi 4 février 2020

La manifestation organisée par la gauche israélienne, juive et arabe, ce samedi soir à Tel Aviv contre "la déportation" et "l’apartheid" a réuni plusieurs milliers de personnes dans le centre ville.

“Il ne s’agit pas d’un plan de paix, et même pas d’un plan", a ainsi déclaré Tamar Zandberg, députée du Meretz. " C’est la recette pour parfaire l’annexion le transfert, la violence et l’apartheid", a-t-elle proclamé lors du rassemblement qui se tenait après la marche.

"Une vraie paix ne pourra être conclue qu’entre des dirigeants palestiniens et israéliens, et non entre deux dirigeants, dont l’un est menacé d’impeachment et l’autre poursuivi pour des crimes", a-t-elle ajouté.

Les organisateurs, dont La Paix Maintenant, ont particulièrement dénoncé l’exclusion, programmée dans ce plan, des communautés arabes israéliennes qui sont situées au Nord d’Israël, dans ce que l’on nomme "le Triangle".

Ils dénoncent également la poursuite de l’annexion des terres palestiniennes et les propositions d’un Etat palestinien qui ne serait "pas viable du tout".

"Ils ont l’argent, le pouvoir, des armées puissantes, mais je crois qu’ensemble nous avons les moyens de faire échouer ce plan. Car la justice est de notre côté", a souligné pour sa part la députée de la liste arabe unie, Aida Touma-Sliman.

Les orateurs ont également salué la prise de position très claire contre le plan Trump du ministre britannique des affaires étrangères, membre du conseil de Sécurité de l’ONU, Dominic Raab, vendredi dernier.

Source : Adam Keller, Gusg Shalom.

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0