Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
6 juin 2013

Procès BDS en France : mobilisation !

Comme ni Hollande ni Taubira n’ont supprimé l’incroyable circulaire d’Alliot-Marie réclamant des parquets qu’ils condamnent les militants qui
appellent au boycott des produits israéliens, 5 procès BDS sont programmés en France, seul pays au monde concerné par de telles mesures liberticides. Seule réponse : une mobilisation exemplaire.

Les procès à venir sont les suivants :

  • A Perpignan le 20 juin prochain
  • A Alençon, le 27 juin prochain
  • A Pontoise, le 12 septembre prochain
  • A la Cour d’appel de Colmar, le 16 octobre prochain
  • A la Cour d’Appel de Paris, le 30 octobre prochain.


A PERPIGNAN : EXIGEONS LA RELAXE DE BERNARD, JEANNE ET YAMINA

"Après presque trois ans de procédures et de reports, nous serons
jugés sur le fond le jeudi 20 juin à 14h à Perpignan pour provocation
« à la discrimination, à la haine ou à la violence » suite à la
plainte d’une officine de l’extrême droite pro-israélienne en
collusion avec le gouvernement Sarkozy et la ministre de la justice de
l’époque Alliot Marie.

NOTRE CRIME ? Une action d’information des consommateurs du magasin
Carrefour de Perpignan le 15 mai 2010, les appelant au boycott des
produits exportés par Israël, dénonçant la colonisation au travers
des produits issus des colonies illégalement commercialisés par
Israël. Une action de quarante organisations des PO (Collectif 66 Paix
et Justice en Palestine), inscrite dans la campagne internationale « 
Boycott - Désinvestissement - Sanctions » initiée par la société
civile palestinienne pour faire cesser l’impunité de l’Etat d’Israël,
pour qu’il respecte enfin les obligations du droit international. Ce qui
veut dire : fin de l’occupation, fin de la colonisation, retour des
réfugiés, le tout étant contenu dans les résolutions du Conseil de
sécurité votées entre autres par la France."

APPEL A MOBILISATION DEVANT LE TRIBUNAL DE PERPIGNAN LE 20 JUIN A PARTIR DE 13 H 30

Merci à tous nos adhérents, sympathisants de cette région d’être présents en nombre pour dire que rien ne nous empêchera de continuer à soutenir le peuple palestinien !

  • SOLIDARITÉ AVEC LES 7 MILITANTS D’ALENÇON

Qui doivent comparaître le 27 juin prochain devant le Tribunal correctionnel d’Alençon, pour avoir distribué des tracts devant des supermarchés locaux appelant au boycott des produits israéliens.

Communiqué du MRAP :

"Le MRAP exprime son entière solidarité avec les 7 militants d’Alençon (dont 2 adhérents du MRAP) et rappelle que la campagne internationale « BDS » (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) est une campagne non violente, ciblée contre la colonisation illégale et la fin de l’occupation des territoires palestiniens de Cisjordanie et de Jérusalem Est, obstacles essentiels à la paix. C’est face à l’incapacité de la « communauté internationale » à faire respecter, par l’Etat israélien, le droit international et les diverses résolutions des Nations Unies, que cette campagne citoyenne a été lancée.

Le MRAP rappelle également que les organisations anticolonialistes israéliennes , telles Gush Shalom, Tal’ayoush, Coalition of Women for Peace... appellent, depuis plus de dix ans au boycott des produits cultivés ou manufacturés dans les colonies. C’est bien la preuve qu’il ne s’agit pas d’une action contre le peuple israélien mais contre l’Etat israélien qui viole le droit international. Cette campagne a conduit plusieurs de ces entreprises à quitter les Territoires occupés et à se relocaliser en Israël.

Concernant l’importation de produits, en particulier de marchandises, l’État Israël, en violation du droit et des accords signés avec l’Union Européenne, ne respecte pas les normes de traçabilité permettant de distinguer les produits en provenance des colonies illégales dans les territoires palestiniens occupés. En 2000, Israël a conclu un accord d’association avec l’Union Européenne l’autorisant notamment à exporter ses produits vers l’UE sans taxes douanières. Or, des entreprises israéliennes se sont installées dans les colonies pour profiter des avantages considérables offerts par cet accord. Ces colonies dont l’existence viole le droit international, volent les terres et les ressources des Palestiniens, profitant en toute illégalité de cette
dispense de taxes douanières, car le gouvernement exporte les produits de ces entreprises sous l’appellation frauduleuse « origine Israël ».

Cette forme de boycott est aussi un moyen de dénoncer les entreprises, israéliennes ou non, qui profitent de la colonisation ou qui la favorisent. C’est bien la colonisation illégale qui est visée par cette campagne citoyenne.

Les actions en justice contre des militants de la paix, participe d’une stratégie d’intimidation, à laquelle se livrent certains milieux ultra-sionistes, qui n’hésitent pas à porter, contre toutes voix critiquant la politique menée par les gouvernements d’Israël, l’infamante accusation d’antisémitisme pour mieux les disqualifier.

Que la justice française soit instrumentalisée et se prête en la circonstance à une tentative de criminalisation de l’action de citoyens qui agissent pour que cessent l’ensemble des politiques et des pratiques criminelles du gouvernement israélien, ne peut qu’inquiéter et porte en germe la remise en cause du droit des citoyens à pouvoir critiquer la politique du gouvernement d’un pays étranger."

Paris, le 27 mai 2013.

LE MRAP

Le procès d’Alençon commençant à 9 H du matin, CAPJPO-EuroPalestine remercie tous ses adhérents et sympathisants de la région de prendre leurs dispositions pour se libérer de bonne heure le jeudi 27 mai, et aussi de nous contacter pour un départ de Paris, en co-voiturage de bonne heure ce jour là.

Merci contacter à cet effet : info europalestine.com

Il est très important de répondre massivement à ces tentatives d’intimidations, qu’Israël vient de donner en exemple, en incitant les autres pays à prendre modèle sur les mesures liberticides et sans fondement légal (comme l’ont indiqué la plupart des tribunaux) que les gouvernement français tentent de faire appliquer.

Israël craint la "déligitimation" et a raison. Cette politique coloniale, et le nettoyage ethnique qui va avec, sont illégitimes ; et la campagne BDS internationale permet de montrer le vrai visage de l’occupation et du terrorisme israélien.

Cette campagne qui ne cesse de s’élargir (elle a obtenu ces derniers jours le soutien de l’Eglise d’Ecosse, et de la principale Eglise du Canada, mais aussi celui de syndicats d’enseignants irlandais) a effectivement de quoi inquiéter Israël qui ne peut même plus torturer des enfants palestiniens, sans que cela
se sache.

Nous reviendrons en détail sur les trois procès suivants qui se dérouleront à la rentrée, mais merci de noter dès maintenant leurs dates afin de vous libérer, car ces procès ont lieu en semaine et nous devons prendre nos disposition pour aller apporter notre soutien :

  • le jeudi 12 septembre aux 6 militants qui comparaîtront au tribunal de Pontoise (95)
  • le mercredi 16 octobre : aux "12 de Muhlouse", relaxés en première instance, mais convoqués devant la Cour d’Appel de Colmar
  • le mercredi 30 octobre aux 4 militant(e)s, relaxés par le tribunal de Bobigny (93, mais convoqués devant la Cour d’Appel de Paris.

ET d’ici là, attention à ce que vous achetez ! Regardez les étiquettes ! Ne participez au financement de l’armée israélienne ! Consommez de manière éthique !

  • Pas de fruits, de légumes, ni de dattes de l’occupation dans votre assiette !
  • Pas de lingettes pour bébés exportés par un Etat qui largue des bombes au phosphore sur eux
  • Pas de médicaments génériques de la marque israélienne TEVA tant que les Palestiniens sont empêchés de se soigner
  • pas de machines à gazéifier l’eau SODASTREAM produites dans la colonie de Maa’le Adumim
  • pas de cosmétiques AHAVA produits dans la colonie de Mitzpe Shalem



CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1220