CAPJPO - EuroPalestine

Le Quai d’Orsay complice de la fuite du délinquant franco-israélien Gaydamak (Canard Enchaîné)

lundi 16 décembre 2013
Enregistrer au format PDF   Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail envoyer par mail    
 

Les services de Fabius ont saboté l’arrestation du délinquant franco-russo-israélien Arcadi Gaydamak, à en croire la dernière livraison du Canard Enchaîné.

Poursuivi depuis des années dans l’ affaire de trafic d’armes dite « Angolagate », Gaydamak, longtemps défendu par l’avocat ultra-sioniste Goldnadel, a été condamné en 2011 par un tribunal français à 3 ans de prison et 375.000 euros d’amende.

Ne mettant plus les pieds en France depuis le début de ses ennuis judiciaires et vivant le plus souvent en Israël ou en Russie, le milliardaire a cependant commis une imprudence en se rendant en Suisse, ,où il a été arrêté pour une autre affaire.

Mis au courant, le ministère français de la Justice traîne apparemment un peu la patte, mais finit quand même par délivrer un mandat d’arrêt européen.

Sauf que c’est par le biais du ministère français des Affaires étrangères que le document doit parvenir en Suisse. Trop tard, grâce aux bons soins du Quai d’Orsay.

Les détails dans le Canard, ci-dessous :

CAPJPO-EuroPalestine


Accueil du site |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site Archives actualités   ?

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC

Creative Commons License