Accueil > Actualités

Nouvelles victimes de la barbarie israélienne

samedi 16 février 2019

L’armée israélienne a encore tiré vendredi sur des manifestants désarmés à Gaza, faisant une vingtaine de blessés selon un premier bilan. Bilans qui sont toujours provisoires, puisque certaines victimes meurent de leurs blessures, comme le jeune Hassan Nabil Ahmad Nofal, 16 ans décédé mardi après avoir reçu en pleine tête une grenade de gaz lacrymogène le 8 février.

Ce même 8 février, Israel avait tué deux autres mineurs, Hamza Muhammad Rushdi Ishtaiwi, 17 ans, et and Hasan Iyad Abd al-Fattah Shalabi, 13 ans.

Cet enfant de 13 ans, avait été assassiné à Khan Younes, d’une balle dans la poitrine.

Et Hamza Ishtwaiwi était assis à 200 mètres des barbelés israéliens quand il a reçu une balle dans la nuque, précise Defense Children International (DCI)

Israeli a tué 295 Palestiniens, dont 60 enfants et 10 handicapés, et en a blessé plus de 6000 par balles explosives depuis le début des manifestations pour la levée du blocus de Gaza et le droit au retour en mars 2018, selon un rapport des Nations Unies.

Plus de 120 Gazaouis, dont 21 enfants, ont dû être amputés depuis cette date. 22 autres sont restés paralysés, et 9 ont perdu la vue.

Un autre Palestinien, Hussein Fathi al-Ruqub, hnadicapé mental, a été tué le 5 octobre dernier , alors qu’il ramassait des bouteilles vides près de la barrière israélienne.

Sources : DCI et Electronic Intifada

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0