Accueil > Actualités

Les soldats israéliens à Gaza ont faim !

lundi 12 août 2019

Ce n’est pas une blague ! Les snipers envoyés pour tirer sur les manifestants palestiniens, devant les barbelés qui les maintiennent dans le ghetto de Gaza, se sont plaints d’être "affamés".


" Les soldats sont obligés d’acheter de la nourriture avec leur propre argent", rapporte infos-israel.news, qui lance une collecte pour ces braves p’tits gars.

Et en plus, "ils achètent la nourriture à des camions qui la vendent à l’entrée des bases à de prix très élevés", précise ce site, insinuant qu’il y aurait des voleurs parmi les Israéliens, qui profitent de la détresse de ces jeunes ?

"L’un des soldats servant dans la bande de Gaza a posté un message sur Facebook par l’intermédiaire de sa sœur, dans laquelle il a envoyé la photo d’un plateau avec plusieurs œufs et produits de boulangerie, notant que la nourriture dans le plateau devrait être suffisante pour 14 combattants après une journée entière et sans nourriture." (sic.)

« Ce qu’ils ont mis sur Facebook est vraiment vrai » (re-sic), a confirmé un autre soldat à la base de la bande de Gaza, racontant une nuit en bordure de Gaza à un reporter en direct :
"Nous sommes 12 heures à la clôture, vous savez les marches du retour, du vendredi. Je pars en tournée à 11 heures, nous n’avons rien mangé et nous aurons de quoi manger qu’à trois heures du matin. Qu’avons-nous obtenu ? Un peu de riz et du poulet froid. Après une journée entière, nous avons transpiré et nous n’avons rien mangé. Est ce une situation normale ?"

NON ! Nous le disons tout de go : cela n’est pas normal !

C’est à se demander si Netanyahou n’a pas trouvé une nouvelle idée pour se débarrasser des Palestiniens : le cannibalisme ?

Et que fait dans tout cela l’Association pour le Bien-être du Soldat Israélien (ABSI), qui se charge pourtant de collecter des fonds en promettant aux donateurs français que les sommes envoyées feront l’objet de déductions fiscales ?

Le site infos-israel.news, qu’on n’aura pas le mauvais goût de soupçonner d’antisémitisme, souligne également :

"Cette réalité est pas unique et semble exister également dans d’autres divisions et secteurs. Les soldats de la brigade Givati ​​ont été exposés à cette triste situation et doivent également dépenser beaucoup d’argent à Shekem, le fait saillant a été de prendre un hot-dog et de le couper en deux ou trois, chacun recevant trois morceaux de hot-dog. La plupart du temps, vous avez un peu de pain, et du riz. Je ne pouvais pas y croire et j’ai dit que je devais parler à mon sergent et il m’a dit : ’Oui, c’est le cas, il y a ceux qui ont de la nourriture pour les commandes à l’extérieur et ceux qui n’ont simplement rien à manger.’ Il y a des tas de soldats qui se couchent affamés, c’est triste."

Interrogé, le porte-parole de l’armée israélienne aurait répondu : « Le retard dans la livraison de nourriture aux combattants est causé par l’échec de la force de coordination. Le problème sera examiné par les commandants concernés. "

L’article conclut ainsi :

"Entre temps, vous pouvez en attendant faire un don à la Roulotte du Hayal, que tout le monde connait aujourd’hui, qui aide précisément les soldats en bordure de Gaza. Tout est offert, frais, et gratuit pour nos merveilleux soldats, mais sans don, nous cessons nos activités de bénévolat. Pour nous permettre de leur porter des pizzas, grillades, felafel, glaces, boissons, fruits de saisons aux soldats, il suffit d’un don, et nous serons en route pour qu’aucun soldat ne se couche affamé !"

C’est vrai, on ne parle que de la souffrance des Gazaouis, obligés de compter sur l’aide alimentaire, sans eau potable, sans électricité et sans médicaments.
Mais on ne parle jamais de la situation de ces soldats entraînés à tuer ou à handicaper à vie des jeunes, des femmes, des enfants, des secouristes et des journalistes, et qui sont chargés de garder hermétiquement fermé le Ghetto de Gaza.

Un conseil : devenez Refuzniks !

Source : infos-israel.news

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0