Accueil > Actualités

D’anciens soldats israéliens en tournée aux États-Unis pour dénoncer l’occupation

vendredi 15 novembre 2019

Un groupe d’anciens soldats israéliens de Breaking the Silence ("Rompre le silence"), est en tournée aux États-Unis pour dénoncer l’occupation et ce qu’Israël fait faire à son armée sur les territoires palestiniens occupés.


"Les soldats qui servent dans les territoires sont des témoins et participent à des actions militaires qui les modifient considérablement", rapporte Breaking the Silence, un groupe israélien créé en 2004, et dont la tournée a débuté à Philadelphie la semaine dernière.

"Les cas d’abus de Palestiniens, de pillage et de destruction de biens sont la norme depuis des années, mais ces incidents sont toujours officiellement décrits comme des cas" extrêmes "et" uniques ". Nos témoignages dépeignent une image différente et bien plus sinistre encore, dans laquelle la dégradation des normes morales trouve son expression dans le caractère des ordres militaires et les règles de confrontation que l’État considère comme justifiées au nom de la sécurité d’Israël. "

Ce groupe, qui organise des conférences et d’autres manifestations comme des visites à Hébron et dans les collines du sud d’Hébron, en Cisjordanie, recueille des témoignages, y compris vidéo, de soldats ayant servi dans les territoires occupés. Elle a compilé des témoignages de plus d’un millier de soldats israéliens depuis l’année 2000.

Toutes les déclarations des soldats font "l’objet d’une enquête minutieuse", confirmées par d’autres témoins et vérifiées par des tiers. La plupart des soldats demandent l’anonymat en raison de pressions militaires internes et externes.

Mais il apparait que "le mécontentement grandit, en particulier parmi les jeunes et ceux qui ont vu la réalité de l’occupation, à propos de ce qui est devenu un assaut permanent et cruel contre les droits fondamentaux du peuple palestinien sur les terres occupées par Israël après la guerre de 1967."

Et cela malgré le fait que Breaking the Silence a été dénoncé comme "antipatriotique" et "traître" en Israël, et ses membres ont été confrontés à ce qu’ils décrivent comme "une intimidation et une persécution violente".

La tournée en cours aux USA est la première comprenant des "soldats solitaires", rapporte Haaretz. Ce terme décrit les soldats dont les familles vivent en dehors d’Israël et pour un tiers viennent des États-Unis.

Les anciens soldats expliquent, dans une lettre publiée par Breaking the Silence : « Toute notre expérience - des choses qui semblaient éthiquement grises aux erreurs morales qui nous empêchent de dormir la nuit - était le résultat de politiques qui faisaient partie intégrante de la politique occupation et colonisation de la société. "Ils décrivent leurs tâches en Cisjordanie :" Patrouiller les villes et villages palestiniens, "affirmant notre présence" en envahissant des maisons au milieu de la nuit, en arrêtant de jeunes Palestiniens et en utilisant un équipement anti-émeute pour disperser des manifestations. "

La plupart des sentiments et des motivations des soldats israéliens sont similaires à ceux des soldats américains dont l’expérience au Vietnam les a amenés à se rebeller contre la guerre et à soutenir le mouvement anti-guerre.

Les anciens soldats dénoncent une oppression semblable à l’apartheid qu’ils ont été invités à appliquer. Ils soulignent que ce qu’ils ont vécu n’est pas le résultat de "mauvaises pommes", mais "celui de l’une occupation ".

Article intégral sur : https://www.wsws.org/es/articles/2019/11/14/isra-n14.html

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0