Accueil > Agenda

David Dufresne présente "Dernière Sommation" à la librairie Résistances

lundi 2 décembre 2019

Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas lu un roman, un thriller on peut dire, de ceux qu’on ne peut pas lâcher une fois qu’on a commencé à les lire, alors qu’on en connait, pour les avoir vécus depuis le début des gilets jaunes, les épisodes et la réponse incroyablement violente du pouvoir face à des revendications sociales. Retenez votre souffle, et votre soirée du jeudi 12 décembre, vous ne serez pas déçus.


David Dufresne, journaliste indépendant, a signalé au total 851 cas de violences policières sur son compte Twitter, en interpellant le ministère de l’Intérieur via son célèbre et provocateur "Allô, @place_beauvau, c’est pour un signalement".

Et pour montrer comment on en arrive à 25 éborgnés, 5 mais arrachées, deux morts, et des centaines qui "porteront à vie les séquelles de leur bataille", David Dufresne ne s’appuie pas seulement sur des procès-verbaux, des comptes rendus d’audience, et des rencontres « off » avec des policiers.

L’auteur nous fait entrer dans les bureaux de la Direction de l’Ordre Public à la Préfecture de Paris, comme si nous y étions, entendre les réflexions et divergences des policiers à tous les niveaux, le flou dans la chaîne de commandement, et toucher du doigt la grande peur qui a saisi l’Elysée, au point de sortir tous les plans d’évacuation, y compris les sorties d’égouts, pour le cas où...

Gilets jaunes déterminés à s’émanciper, street medic courageux, journalistes menteurs, réseaux sociaux en ébullition, arsenal militaire et armes interdites contre des civils, c’est la "Raison d’Etat" dans toute sa violence déchaînée qui défile sous nos yeux.

"Une violence qui ne vient pas de nulle part", dit David Dufresne, qui connait bien le sujet, puisqu’il avait consacré un livre au soulèvement des quartiers de banlieue en 2005 (Maintien de l’ordre, Hachette Littératures, 2007).

"La police avait clairement changé de braquet et de doctrine", écrit-il. "La domination n’était plus seulement sociale, économique, la domination était policière". "Le pays était devenu violent (…) parce que l’anti-terrorisme était devenu l’alpha et l’oméga de la vie politique."

À une « littérature de domination et d’entre-soi » qu’il dénonce chez Michel Houellebecq au détour d’une scène, David Dufresne oppose un roman qui, à l’instar des Gilets jaunes, « tisse des liens et retisse des parentés ».

Un livre très fort, très bien écrit, à lire et à offrir.

Nous sommes heureux de l’accueillir avec son auteur à la librairie Résistances le jeudi 12 décembre à partir de 19 H.

Librairie Résistances : 4 Villa Compoint, 75017 Paris (angle du 40 rue Guy Môquet). Métro Guy Môquet ou Brochant, ligne 13. Bus 31 arrêt Davy-Moines. Téléphone 01 42 28 89 52 - www.librairie-resistances.com

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0