Accueil > Actualités

La "Ligue de Défense Juive" veut une guerre des races à New York ?

dimanche 19 janvier 2020

C’est la question que pose Michael F. Brown dans Electronic Intifada, en apprenant que la Ligue de Défense Juive (LDJ) canadienne a annoncé une descente sur New York dans les prochaines semaines pour "combattre les Nazis Noirs qui répandent la haine anti-juive".

"Meir Weinstein, le leader de la LDJ canadienne a publié sur Facebook que son groupe organiserait "une réunion d’information" dans le quartier de Brooklyn, le 2 février prochain. Etant donné l’historique de cette organisation, des actions violentes dans les rues ne sont pas exclues".

En effet, souligne Michael F. Brown, les membres de la LDJ se sont livrés à des attaques physiques contre les défenseurs des droits palestiniens de Washington, DC à Toronto.

Récemment, ils ont attaqué physiquement des étudiants de l’université de York (Canada) qui protestaient pacifiquement contre une conférence de réservistes israéliens organisée au sein de leur université par l’organisation raciste anti-palestinienne Herut.

Actuellement, leurs posts visent notamment les congressistes américaines Ilhan Omar et Rashida Tlaib, ainsi que la militante Linda Sarsour, les traitant d’"antisémites, de traîtres à leur pays, et de Nazis Noirs".

"Et ceci bien que ces trois femmes soutiennent la candidature de Bernie Sanders, qui serait le premier président juif à être élu aux Etats-Unis, s’il gagne l’élection de novembre prochain", fait remarquer Michael F. Brown.

Curieusement, note l’auteur, cette Ligue qui prétend défendre les Juifs s’en prend à des Noirs et des Arabes, alors que les attentats anti-Juifs commis récemment dans le New Jersey et à New York sont le fait de l’extrême-droite blanche suprémaciste américaine.

Il rappelle que dans son rapport sur le "terrorisme" de 2000-2001, le FBI décrit la Ligue de Défense Juive comme "un groupe terroriste de droite".

Et le groupe américain qui monitore les groupes extrêmistes (Le Southern Poverty Law Center), relève que Baruch Goldstein, le colon originaire de Brooklyn qui avait assassiné 29 Palestiniens en prière dans la mosquée d’Ibrahim à Hébron pendant le ramadan de 1994, était un membre de la LDJ.

"Et la LDJ canadienne vient de ce même milieu violent que Goldstein et que le fondateur de cette organisation, Meir Kahane, qui appelait à l’expulsion de tous les Palestiniens. Le parti qu’il avait fondé en Israël, Kahane Chai, ou Kach, est qualifiée d’"organisation terroriste étrangère", par le département d’Etat américain".

"Normalement, conclut l’article, les membres canadiens de la LDJ ne devraient même pas être autorisés à entrer aux USA. Mais on a vu en 2017, lors de leur attaque de manifestants devant la conférence annuelle de l’AIPAC (équivalent du CRIF aux USA) qu’ils se débrouillent pour y pénétrer, et pour y sévir."

- Ci-dessous une courte vidéo de leur violente agression de Kamal Nayfeh, un enseignant palestinien de Caroline du Nord, à l’extérieur de la conférence de l’AIPAC :

"On peut voir Weinstein, qui dirige ce groupe canadien de la LDJ, s’approcher (à la 15ème seconde) avec un grand drapeau jaune de la LDJ. Et ces nervis ont attaqué d’autres personnes le même jour, y compris des militants juifs de l’association américaine "IfNotNow".
Plusieurs d’entre eux, dont Yosef Steynovitz, Brandon Vaughan, et l’anti-musulman du New Jersey Rami Lubranicki, ont été inculpés pour ces agressions."

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : Elecronic Intifada

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0