Accueil > Actualités

Triste anniversaire : Le 25 février 1994, un colon israélien faisait un massacre dans la mosquée Ibrahim (reportage photos)

mardi 25 février 2020

A Hébron/Al Khalil, personne n’a oublié : 29 Palestiniens en prière tués et 150 autres blessés par un colon, Baruch Goldstein, dont la tombe et le terrorisme, sont honorés à cette date, comme chaque année, par les autres colons de cette ville palestinienne martyrisée.


"Le 25 février 1994, Baruch Goldstein, médecin de l’armée israélienne, a ouvert le feu sur des centaines de Palestiniens alors qu’ils effectuaient la prière de l’aube un jour de ramadan à la mosquée Ibrahim dans le sud de la ville de Hébron/Al Khalil en Cisjordanie occupée", rappelle le Collectif Palestine Vaincra.

En prime, 21 autres Palestiniens ont été tués par l’armée d’occupation, alors que des milliers de Palestiniens manifestaient dans les territoires palestiniens occupés pour dénoncer ce massacre.

Mais le plus énorme sans doute, c’est que le premier ministre israélien de l’époque, le "grand homme de paix" Yitzhak Rabin, prit dans la foulée des mesures de rétorsion, non contre les colons d’Hébron, connus pour leur fanatisme et ayant approuvé cet attentat kamikaze, mais contre la population d’Hébron !

Après un long bouclage, couvre-feu immobilisant les habitants d’Hébron, ceux-ci furent carrément interdits de circulation dans toute une partie de la ville, allouée aux colons juifs, dont les colonies, toutes aussi illégales les unes que les autres, se développèrent.


Vieille ville d’Hébron emmurée







Colons israéliens paradant, avec la protection de l’armée d’occupation. BETAR et LDJ ne sont pas en reste


Ordures jetées par les colons sur les habitants de la ville, obligés de se protéger avec des grillages


Enfants détenus, les yeux bandés, par l’armée à Hébron

"Des magasins palestiniens ont été obligés de fermer. Des rues entières sont devenues inaccessibles aux Palestiniens où les colons sionistes ont été autorisés à les parcourir librement et sous la lourde protection de l’armée", écrit Palestine Vaincra, en concluant : "Aujourd’hui, cette situation continue et se détériore chaque jour".





Nombreuses manifestations de la population palestinienne pour la réouverture de leur grande artère Shuhada Street, désormais totalement inaccessible pour elle.


L’éducation à la violence par les colons d’Hébron

Sources : https://palestinevaincra.com/2020/02/le-25-fevrier-1994-un-colon-sioniste-tue-29-palestiniens-lors-du-massacre-de-la-mosquee-ibrahimi/

et CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0